Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

31 mai 2007

Maman, je t'aime ! (Clise)

Le samedi c’est plus tranquille. Il y a moins de monde.
Moi je veux juste rester avec maman
Lui donner la main
Me serrer contre son cœur

Je veux pas aller à l’école
La maitresse elle dit
Que je suis pouilleuse
C’est pas vrai
Que mes habits sont sales

C’est pas vrai
Les autres ils jouent pas avec moi
Ils disent que je suis pauvre

Moi je veux juste rester avec maman
Lui donner la main
Me serrer contre son cœur

Je veux pas aller
Dans une famille d’accueil
Même avec mon petit frère
Je veux pas d’une vraie maison
Je veux pas aller chez le docteur
J’ai pas mal au ventre
J’ai pas faim

Moi je veux juste rester avec maman
Lui donner la main
Me serrer contre son cœur.

Parce que maman, je l’aime
Parce que maman, elle m’aime.

Posté par _Sammy_ à 14:00 - Clise - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

  • Une maîtresse comme ça, ça devrait pas exister d'abord.... faute professionnelle.... honte de l'enseignement.....bououou!
    Trés beau texte Clise....

    Posté par tilu, 31 mai 2007 à 17:01
  • bonsoir

    quelle horreur, la maitresse c'est elle la pouilleuse !
    joli mise en scéne des maux

    Posté par rsylvie, 31 mai 2007 à 19:10
  • Oui, pour un enfant, c'est le plus grand bonheur. Joli texte.

    Posté par sodebelle, 31 mai 2007 à 21:50
  • voilà un très beau poème pour la fête des mères.

    Posté par Farfalino, 01 juin 2007 à 00:32
  • un beau poème à éditer sur des cartes de fête des mères !

    Posté par matarjeu, 01 juin 2007 à 23:21
  • Très touchant cet hymne à l'amour de l'enfant pour sa maman.

    Posté par Victoria, 02 juin 2007 à 12:48
  • Mais qui parle de te séparer de ta maman ?
    On ne sépare pas les enfants de leur maman.
    Depuis que le Président a nommé mon perroquet ministre de l'Egalité des Chances, on applique le cœfficent d'amour pour l'attribution des allocations familiales.
    Sois rassurée tu vas changer d'école, il y a plus de maîtresses au grand cœur que tu ne crois.

    Perroquet qui se la pète sur la pointe de mon pied.

    Posté par Papistache, 02 juin 2007 à 20:59
  • Bravo Clise, c'est superbe !

    Posté par Amanda, 04 juin 2007 à 13:44

Poster un commentaire