Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

02 juin 2007

Dialogue nocturne (Logarithme)

Le samedi, c'est plus tranquille. Il y a moins de monde. Seulement l'un ou l'autre concierge à éviter. Enfin, je peux sortir de mon trou pour me changer les idées.

La semaine passée, il pleuvait tellement fort que le flip flap sur le toit m'a fait entrouvrir un oeil. Une goutte sur le nez, l'autre s'est ouvert. La nuit, lorsque je me réveille, c'est foutu. Le sommeil cède sa place à mes peurs. Je voulais les fuir. Cette nuit-là, j'ai trouvé la solution ! Je me suis déshabillée, suis passée par le petite lucarne qui mène sur le toit et j'ai dansé sous la pluie. Je me prenais pour la reine de la Lune. Rien ne pouvait m'arrêter! J'écoutais mon rire parler aux cris de la pluie, seul dialogue nocturne. Les éclairs  m'ont impressionnée, j'étais subjuguée. Illuminée à intervalles réguliers, je me sentais de plus en plus forte. La foudre m'est tombée dessus, telle une décharge, et des flashes de ma vie me sont revenus.

Une voiture. La voiture ! Celle que mon père avait eu tant de mal à acquérir. Celle qui ne m'avait pas même permis d'apercevoir son regard, une dernière fois, dans le rétroviseur. Celle qui n'avait pas hésité à redémarrer et s'éloigner, sans moi. Et moi, seule. Démunie. Au milieu de Rien. Un panneau STOP à droite, un long chemin à gauche. Je choisis la gauche!

Vinrent ensuite de longs jours d'errance et de réflexion. J'étais jeune, mais pas question de la D.A.S.S. ou autre invention de ce genre! Je ne voulais pas être catégorisée "Cas Social". Alors, je trouvai refuge ici, dans le grenier de cette petite école, il y a déjà deux ans... Je fête aujourd'hui mon 104ème samedi de vie solitaire parmi des livres poussiéreux, de vieux pupitres et mon existence désormais mansardée...

Posté par _Sammy_ à 14:00 - Logarithme - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

  • Mais que trouve-t-on à manger dans le grenier d'une école ?
    On va remuer ciel et terre pour l'y retrouver cette petite.
    Une école avec concierge, ça limite déjà les recherches.
    Si je savais qu'elle s'était réfugiée dans l'école où exerce Tilu je serais confiant pour l'avenir. Tilu, vous avez bien écrit que le temps fut pourri par chez vous, dites, montez voir au grenier, la petite a pris la foudre !

    Perroquet mort d'inquiétude à la recherche d'un toit d'école qui fuit.

    Posté par Papistache, 02 juin 2007 à 19:27
  • J'aime ce texte parce qu'il fait écho à un fantasme d'enfant : avoir sa cabane, vivre loin des adultes ... Ce texte me rappelle un livre Enid Blyton, dans la bibliothèque rose, "Le mystère de l'ïle verte", et "L'histoire sans fin" de Michaël Ende

    Posté par Farfalino, 02 juin 2007 à 19:47
  • Papistache: cette petite trouve à manger sans trop de problèmes. Vous devriez voir le nombre de collations laissées au gré de petits rongeurs. Sinon, il y a régulièrement les restes de la cantine. La seconde issue de ce grenier donne droit sur la cuisine... Elle est bien débrouillarde cette Moins-d'un-mètre-quarante.
    Par ailleurs, son espoir est peut-être d'être trouvée un jour de pluie par un(e) gentil(le) instit' qui la prendrait sous son aile. (Tilu peut-être? )

    Farfalino: Un rêve d'enfant...oui, mais un grenier semé de pièges et d'embûches.

    Posté par logarithm', 04 juin 2007 à 13:32

Poster un commentaire