Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

06 juin 2007

Nouveau départ (Sammy)

Le samedi c'est plus tranquille. Il y a moins de monde. C'est le jour ou jamais pour partir. Les gosses sont prêts ? Dépêchez-vous, vous allez nous faire repérer. Allez, fais pas cette tête, on a rien à se reprocher. Ce sont eux les voleurs. Ils nous ont volés notre vie, notre bonheur, notre liberté. Allez viens, on s'en va.

Jamais je ne me suis habitué à voir la femme que j'aime vivre dans ce taudis. Tu mérites mieux que ça ma beauté. Combien de temps avons nous pourri dans cette cage ? Je ne sais plus. Cinq ans ? Cinq ans déjà ? Ce n'est pas possible. Cinq années à mourir sa vie tous les jours, à quatre dans dix mètres carrés. Avec l'espoir d'une vie meilleure qui s'en va tous les soirs davantage. Allez viens, on s'en va.

Mais tout ça c'est fini. On s'en va. Oui je sais, je l'ai volé cette caravane. Oui je sais, ce ne sera pas le grand luxe, mais nous aurons au moins la route comme refuge, l'espoir comme bagage et le soleil pour témoin. Allez viens. Il est temps. On entend presque plus les voitures. Il sont déjà tous partis. Viens, allez, c'est aujourd'hui qu'on s'en va. Le soleil est magnifique, on roulera le plus longtemps possible. Et ce soir, je te prendrai en photo devant notre nouvelle maison.

Posté par _Sammy_ à 10:30 - Sammy - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

  • emouvant texte, sammy. plein de chaleur humaine, d'humanité à tout prix, comme souvent dans tes mots.

    "mais nous aurons au moins la route comme refuge, l'espoir comme bagage et le soleil pour témoin"

    oui, c'est finalement ce qui compte et qui devrait compter le plus pour TOUT LE MONDE.

    Posté par pati, 06 juin 2007 à 10:45
  • Beau message d'éspoir.
    Quand tout semble compromis, garder l'espoir que l'herbe est certainement plus verte ailleurs. Partir sans regret, sans se retourner.

    Posté par val, 06 juin 2007 à 11:40
  • Triste réalité pour beaucoup qui voit mourir leur vie tous les jours et disparaître l'espoir un peu plus chaque soir ... et pourtant, sans^sombrer dans l'angélisme, il y a des personnes qui gagnent leurs combats contre la misère, en tous cas contre la misère totale. Souvent, il y a avec eux des bénévoles, des associations qui donnent force aux projets d'avenir... Où suis-je dans ce monde associatif? cette vision humaniste et solidaire du monde des démunis? Ton texte ponctue une série d'autres... à réfléchir, méditer et agir.

    Posté par fc, 06 juin 2007 à 14:58
  • Ton texte est un des seuls qui laisse un peu d'espoir, une bouffée d'optimisme dans la noirceur et la misère !
    Rien que pour cela, et pour l'émotion, merci, Sammy !

    Posté par Amanda, 06 juin 2007 à 18:43
  • J'aime beaucoup cette expression "mourir sa vie tous les jours"

    Posté par Farfalino, 06 juin 2007 à 22:37
  • le dernier paragraphe est magnifique Sammy...un hymne à l'espoir...

    Posté par Coumarine, 06 juin 2007 à 22:47
  • répéter tout ce qu'on dit les comm. précedants ?
    et bien oui,,, merci pour la réussite de cette mise en mots de la consigne et surtout, en si peu de lignes !

    Posté par rsylvie, 11 juin 2007 à 11:39

Poster un commentaire