Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

10 juin 2007

Ebène sur ivoire (Pati)

Excuse-moi, c'est une erreur, dit le hérisson, en descendant penaud d'une brosse à cheveux.
Excuse-moi, c'est une erreur, dit la punaise, en transperçant frénétiquement son voisin.
Excuse-moi, c'est une erreur, dit le chat, en sortant à reculons de la niche du chien.

Excuse-moi, c'est une erreur, dit la femme à son fiancé, en arrachant son voile de mariée.
Excuse-moi, c'est une erreur, dit le violeur à la gamine avachie à ses pieds.
Excuse-moi, c'est une erreur, dit l'homme à sa femme, le parfum de sa maîtresse flottant autour de lui.

Excuse-moi, c'est une erreur, dit le bourreau, en coupant la tête de l'innocent.
Excuse-moi, c'est une erreur, disent les hommes qui coupent la branche sur laquelle ils reposent.
Excuse-moi, c'est une erreur, je recommencerai pas, maman.

Excuse-moi, c'est une erreur, dit le noir à la blanche, ses mains emprisonnant sa poitrine de nacre.

Non, ne t'excuse pas, mon amour. L'erreur, c'est eux. Laisse tes mains gommer ma peur, laisse courir tes doigts d'ébène sur l'ivoire de ma peau. C'est si beau, le noir et le blanc. Des imbéciles disent qu'en les mélangeant, on obtient du gris... Ils ne savent pas la beauté du contraire. Ils n'osent pas le mélange des genres. Ils aiment, frileusement, petitement, à l'ombre de leurs icônes bienséantes.

Je t'aime. Viens.

Posté par patitouille à 17:30 - Pati - Commentaires [15] - Permalien [#]

Commentaires

  • Whouha ! quel texte!
    La repétition et l'enchainement sont géniaux!
    Le dernier paragraphe est trés positif !!!

    Posté par val, 10 juin 2007 à 18:20
  • Ce texte est beau, Pati. Il est beau, il est riche, je viens déjà de le relire plusieurs fois. C'est un de tes tout bons textes, il y a l'humour fracassant et drôle, cruel ensemble, de la première partie, il y a les répétitions, et il y a le message d'espoir du dernier paragraphe. Tiens, je vais le signaler à un couple que je connais (virtuellement parlant). J'espère que les lecteurs apprécieront ton texte à sa juste valeur ! IL est magnifique !

    Posté par Pivoine, 10 juin 2007 à 18:56
  • La beauté du contraire, le mélange des genres... c'est vfrai que c'est beau ... objectivement, selon moi, parfois, souvent, difficile à vivre, à mettre en place et à maintenir; mais beau, beau et riche d'expériences vraiment humaines. Ton texte a raison de rappeler qu'ils ne faut pas donner raison aux imbéciles!

    Posté par fc, 10 juin 2007 à 20:49
  • Pati, Ce texte est beau, indéniablement...
    Dans son écriture, dans son contenu...tu nous habitues à de beaux textes
    Voici ce que je dirais pourtant:
    il n'y a pas de commune mesure entre la première partie de ton texte avec son humour par moment un peu cynique, et même cruel
    Et la deuxième partie, où là, tu prends ton élan pour nous donner un morceau magnifique, superbement écrit sur la "différence"...
    Ton texte pour moi, dans son message strict, commence à la deuxième partie...
    La première partie, tout en étant intéressante et drôle, bien écrite, ressemble à des gammes qui t'ont menée tout à coup à ton vrai texte qui commence plus loin...
    Est-ce que je me trompe?

    Posté par Coumarine, 10 juin 2007 à 21:26
  • merci à tous.

    coum', je n'ai rien cherché de particulier, en écrivant ce texte.
    en fait, quand j'ai lu l'incipit, il m'a rappelé l'histoire-blague à deux balles du hérisson, et j'arrivais pas à me la sortir de la tête.
    alors je l'ai écrite.
    et les autres ont suivi.
    j'en ai écrit des dizaines, des assez drôles. des féroces. des atroces.

    et puis j'ai fait un tri. et c'est là que j'ai décidé des les "monter", en un crescendo allant du burlesque à l'affreux. pour arriver à la photo. et à ces deux paires de mains entrelaçées.

    il y a en effet deux parties. volontaires. l'énumération de toute la bétise humaine d'une part.
    et l'amour vrai de l'autre.

    Posté par pati, 10 juin 2007 à 23:17
  • j'aime beaucoup=))

    Posté par anne, 10 juin 2007 à 23:32
  • L'Ebène sur l'Ivoire n'est surement pas une erreur, mais bien un complément et un enrichissement...
    Merci à toi d'avoir écrit un si beau texte, poignant et merci à Pivoine de me l'avoir fait connaitre.
    Gene (l'ivoire) et Billy (l'ébène)

    Posté par Gene, 11 juin 2007 à 11:03
  • C'est terrible ce texte. Comme l'amour parfois nous fait faire de curieuse, abandonner un pan de notre raison, ouvrir de nouvelles portes...

    BRAVO !

    Posté par Querelle, 11 juin 2007 à 16:45
  • merci.

    Posté par rsylvie, 11 juin 2007 à 17:28
  • Oh ! Pati, Pati, c'est beau, c'est beau ! Tu as eu une idée géniale.
    Et moi qui sèche, qui sèche...

    Posté par Oncle Dan, 11 juin 2007 à 18:13
  • Très beau ton texte, passant de l'innocente comptine (pas si innocente que cela d'ailleurs) à la sensualité amoureuse.
    Bravo.

    Posté par Pluto, 11 juin 2007 à 21:31
  • Que dire que ce que les autres ont deja dit. Ton texte est superbe. A lire et relire!!!!!!

    Posté par cassy, 11 juin 2007 à 21:54
  • J'aime aussi ce changement de ton qui nous élève en pirouette.

    Posté par sodebelle, 11 juin 2007 à 22:00
  • un mélange des genres qui m'a séduite
    bravo !

    Posté par matarjeu, 14 juin 2007 à 17:05
  • waouuuu franchement un grand bravo ya rien a dir a par ke c magnifique!!
    C'est vrai qu'il n'y a rien de plus beau que l'ébène et l'ivoire, ils se complètent tellement bien, j'ai sais quelque chose

    Posté par Sista Sanaa, 19 juin 2007 à 00:38

Poster un commentaire