Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

11 juin 2007

Tango nuevo (Ondine)

« Excuse-moi, c’est une erreur...» J’avais échappé ces quelques mots de français au coin de Front et Chestnut, après l’avoir bousculée par inadvertance. Elle fixa un instant sur moi ses yeux bleus immenses, visiblement troublée de retrouver cette langue qui avait marqué son enfance. Cela faisait une semaine que j’auscultais son quotidien, le compulsais, le disséquais. Elle s’apprêtait à rentrer au bureau quand j’avais décidé de précipiter le destin.

« Je suis vraiment désolé, I mean, I am so sorry », repris-je. « Tu parles français? », demanda-t-elle, l’air de ne pas y croire. Je lui expliquai que j’étais de passage pour quelques semaines, mandaté pour traiter un dossier confidentiel. L’air de rien, je lui demandai si elle était libre un prochain soir. Après hésitation, elle me demanda si je dansais et me fixa rendez-vous pour le surlendemain dans une tangueria branchée.

J’avais pris soin d’arriver en avance pour lui offrir une rose rouge. Dans la petite salle de danse bondée, des hommes aux cheveux laqués exsudaient la séduction  pendant que les proies baissaient les yeux, mutines. En deux mesures de bandonéon, je l’enlaçai très près de moi et me mis à esquisser quelques pas diaboliques, gardant mon regard rivé au sien. Trois milongas aux chorégraphies de plus en plus complexes et je sentis le trouble poindre, ses joues rosir, sa poitrine palpiter, son souffle devenir plus rauque.

Après quelques heures, n’y pouvant plus, elle m’invita chez elle. Ses seins d’une fermeté envoûtante se libérèrent de leur carcan de dentelle, offrande à mes yeux, mes mains, mes lèvres. Quand je la pris par derrière, la ligne élancée de son cou se tendit, ses reins se cambrèrent et elle émit un rugissement d’extase. Je lui enserrai alors la tête de mes deux mains. Ses vertèbres craquèrent avec un bruit sec avant qu’elle ne s’affaisse sur le sol. Je l’enjambai et composai rapidement un numéro sur mon portable avant de prononcer :  « Operación lección de tango terminada. »

Posté par Coumarine à 09:30 - Ondine - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

  • Une belle mort...?

    Posté par Cédric, 11 juin 2007 à 09:56
  • Et bien là, tu m'as vraiment prise par surprise !!
    (sans jeu de mots, ben non, voyons, pas à cette heure-ci !)

    Posté par sodebelle, 11 juin 2007 à 11:08
  • Excellent. J'adore être pris à contre pied.

    Posté par caleo, 11 juin 2007 à 11:15
  • Quelle fin tragique!
    Moi aussi, j'ai été prise au dépourvu par cette mort innatendue.
    J'ai du relire les dernieres phrase deux fois pour etre sure que j'avais bien lu.
    On passe en deux secondes de l'envoutement à l'étonnement.
    Vraiment excellent!

    Posté par val, 11 juin 2007 à 13:39
  • belle ou triste fin ?
    mourir en aimant ?

    en tout cas, chute inattendue.

    Posté par rsylvie, 11 juin 2007 à 17:21
  • Bravo ! Un contrat est un contrat. ;o)

    Posté par Oncle Dan, 11 juin 2007 à 18:05
  • ondine...je vais te dire...ton texte est sublime!
    D'abord remarquablement écrit...l'opération "séduction" via la danse, et pas n'importe laquelle, c'est woouaw!
    Ton écriture est très belle...
    Ensuite la "chute" inattendue, est extraordinaire...de violence, de virulence...
    Pour moi c'est un texte GENIAL!
    Bravo Ondine!!!

    Posté par Coumarine, 11 juin 2007 à 19:59
  • Pour une chute, c'est une belle chute ... de rein ?

    Posté par Pluto, 11 juin 2007 à 20:57
  • Merci à tous. Ravie de vous avoir (sur)prise. C'était le but visé!
    *Oncle Dan: en effet, un contrat est un contrat (ça aurait pu faire un titre intéressant mais trop prévisible!). Je cherchais une façon de transcender l'évidente sensualité de la photo proposée et le coup élancé m'a indiqué quoi faire!
    *Coumarine: je suis sans mot. Me sens-tu rougir au-delà des kilomètres? Mille mercis!

    Posté par Ondine, 11 juin 2007 à 23:02
  • bravo pour la chute inattendue, je me suis fait prendre comme un bleu

    Posté par matarjeu, 14 juin 2007 à 17:01

Poster un commentaire