Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

24 juin 2007

Les consignes, il faut lire les consignes! (Ondine)

Hé! Ho! Oui, toi! Pas besoin de me regarder comme un extra-terrestre, c’est à toi que je parle! T’as pas reçu une feuille de consignes quand t’es passé rue Coumarine? Le samedi, c’est plus tranquille, il y a moins de monde, j’suis certain qu’on te l’a remise! Ce serait pas ça justement que j’aperçois, débordant de ta poche? Pas besoin de regarder ailleurs, comme si j’y étais pas! Tu ne m’aimes pas? Ben tant pis! Arrête de râler et de t’excuser, ce n’est pas une erreur! Faut que j’y aille, on m’attend, dis-tu? J’te crois pas, tu as une heure d’avance! Je le sais, ça fait huit jours exactement que je t’observe. Ta chambre est là, au troisième étage et j’ai bien vu que ta vie était réglée comme du papier à musique!

Si, si, j’insiste! La question ne se pose pas. Viens t’asseoir là, près de moi, et sors-moi cette feuille de ta poche. Bon, prends le temps d’y poser ton regard. Oui, je sais, y’a beaucoup de texte mais aussi de jolies photos, non? J’attire un instant ton attention sur la consigne 40 : « Il choisit toujours la solution la plus compliquée. » Ça te rappelle pas vaguement quelqu’un? Vraiment? Non, j’ai pas volé mon âme à un clown, je ne suis pas un équilibriste, je ne puise pas ma sagesse dans un biscuit de fortune chinois. On échange, comme ça, parce que tu m’es sympathique. Tu n’en as pas marre de tenter de te convaincre que tu ne l’aimes pas mais tant pis? Je sais tout de toi. Ben oui, je suis un génie… et je suis modeste. Allez, souris un peu, pourquoi cette gueule de bois? Tu ne vois pas la dame là-bas qui te prend en photo?

Les menaces de représailles, maintenant, ça suffit! Il faut que je te dise… j’ai menti! Je ne lis pas dans les pensées. Tu sais, ces consignes, il fallait simplement que je te convainque de les lire. Un pari un peu stupide avec un vieux pote. Demain, c’est lui qui devra revêtir cet habit absurde et jouer le jeu. Désormais, c’est son problème, plus le mien!

Posté par patitouille à 09:30 - Ondine - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

  • et tout en moins de 2000 caractères en comptant les silences )) rue coumarine.

    Posté par claire, 24 juin 2007 à 09:50
  • épatant - je souris à m'en fendre la face

    Posté par brigetoun, 24 juin 2007 à 10:08
  • Pareil) A lire et relire !

    Posté par cassy, 24 juin 2007 à 11:03
  • Qui ? Moi ?

    Oh ! la trouille que j'ai eue !
    J'ai vu l'Oncle Sam qui me désignait du doigt !
    J'en ai éteint l'ordinateur, pris de panique.
    Qui est cette Ondine dont les injonctions atteignent mon cerveau reptilien ?
    Je chausse des lunettes noires et je reviens masqué.
    Ça va mieux, à cette heure la place est plus passante. Pourvu qu'elle ne m'apostrophe pas à nouveau, mon cœur me lâcherait !

    Posté par Papistache, 24 juin 2007 à 11:19
  • ah ça! pour lire les consignes, tu les as lues ondine...
    Assez génial de entremêler ...au point de faire peur à notre Papistache ...
    oups...faut l'ignorer cui-là (pas vrai hein!) et tant pis s'il nous fait une crise cardiaque.
    Bravo Ondine!

    Posté par Coumarine, 24 juin 2007 à 12:29
  • Genial! bien vu

    Posté par Janeczka, 24 juin 2007 à 12:34
  • Comment ça!? Tant pis si il nous fait une crise cardiaque!?! Non, mais il manquerait plus que ça... Papistache... pas de ça hein?

    Posté par tilu, 24 juin 2007 à 12:49
  • Et bien, vous me croirez ou pas, ma voiture n'a pas démarré ce matin

    Posté par Ex Nihilo, 25 juin 2007 à 08:53
  • oui, bonne idée ondine

    et tu vois, il est simple de garder ta mise en page )

    Posté par pati, 25 juin 2007 à 09:08
  • tien... tien...

    cela me rappppp.L quelque chose !

    Posté par rsylvie, 25 juin 2007 à 09:54

Poster un commentaire