Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

21 juillet 2007

De la vie d’un trottoir (Myriel)

La surprise est de taille, de taille 36 je dirais. Moi qui en ce dimanche matin ne suis martelé que par des chaussures de sport aussi ternes et insipides qu’un blanc de sèche, voila qu’un bout de pied mignon vient m’effleurer le bout du nez… heu du pavé.

Mais qui peut elle être cette belle inconnue ? Est-ce une dame de petite vertu en quête de l’amant d’une heure ? Hum.. Si tôt le matin… étrange. Est-ce plutôt une dame austère se rendant à la messe ? Hum.. non plus. Elles ne portent pas de si aguichantes chaussures pour se rendre à la communion, le curé n’en reviendrait pas. En voilà un mystère que cette bottine pointue! J’aime à imaginer qu’elle renferme des orteils menus aux ongles peints d’un rouge flamboyant, qu’elle enserre une cheville d’une finesse exquise.

Ha ! Pouvoir me transformer en une main en l’instant, arrêter le temps et remonter tendrement le long de cette jambe qui ne peut qu’être gainée de soie. Mais je m’égare… Je ne suis que pierre et ma froideur la rebuterait.

Va joli pied, cours vers ton destin. La rencontre de ton petit talon avec ma dure écorce a enchanté ma journée.

Posté par Coumarine à 09:55 - Myriel - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

  • C'est original de faire parler le pavé tiens!
    Il est coquin ce trottoir, un peu, non?
    Par contre, l'avantage est de taille, il est à la bonne place (si toute fois il a des yeux )!

    Posté par val, 21 juillet 2007 à 10:22
  • oui, en effet, c'est une idée très originale de faire parler ce pavé qui a des envies de tendresse et peut-être plus...oh là là!

    Posté par Coumarine, 21 juillet 2007 à 18:58
  • j'aime beaucoup cette interprétation de la phtoto..
    en plus il y a plein d'humour.

    Posté par rsylvie, 23 juillet 2007 à 09:03
  • Es-tu vraiment sûre que les curés ne sont jamais troublés par les chaussures des gentes dames? Crois-tu que seules les femmes austères et vertueuses se rendent à la messe? La religion serait bien triste ma bonne dame! Et puis je ne suis pas non plus tout à fait convaincue de la dureté de l'écorce! Merci pour l'humour que je partage et qui est le meilleur remède quand on arrive à l'apprivoiser à la tragédie de la vie!

    Posté par Libellule, 25 juillet 2007 à 17:39
  • sous les pavés... un coeur !

    Tu m'a fait penser à mai 68... et j'ai aimé!

    Posté par ilescook, 26 juillet 2007 à 09:31
  • Un pavé romantique ! Mais qui l'eut cru ?

    Posté par Plum', 29 juillet 2007 à 21:19

Poster un commentaire