Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

25 juillet 2007

C'est la goutte d'eau ( Kloelle)

La surprise est de taille.
Je suis sidéré, sans voix, immobile et droit dans mes baskets qui pèsent soudainement très lourd.
Elles sont trois, là devant moi. La grosse noire à l’allure boursouflée qui date un peu, la sportive en forme de poire et la petite rouge toute fraîche de l’été dernier.
Elles sont trois, elles m’ont accrochée le regard au détour de la quatrième marche de l’escalier en colimaçon. Trois, trois valises bien pleines posées contre la porte de mon appartement.
Le premier choc passé, j’ai vainement essayé d’ouvrir la porte. Puis je me suis laissé glissé contre le mur du couloir avec cet air ahuri que je dois bien avoir encore.
Alors voilà…..elle me met dehors.
Ce matin pourtant elle m’a dit « à ce soir, n’oublie pas de descendre la poubelle »…..c’est un signe ça …non ?
La poubelle j’ai oublié…j’oublie toujours.
Je cogite…Non, ce n’est pas ça…..Le bonheur d’une femme ne tient pas au respect de quelques tâches ménagères…..Quoiqu’en y réfléchissant.

« Allez reprends toi, tu ne peux pas rester là, les voisins vont rentrer du travail, passer devant toi en gloussant : tu dois vider les lieux au plus vite. »

Seul, dans le petit renfoncement d’une porte cochère. Assis sur la grosse noire, assommé par la vie, je regarde le monde.
Des pieds avancent sur les pavés devant moi, ils martèlent le sol d’un pas franc comme si la vie continuait, des pieds élégants, sportifs ou démodés mais des pieds qui savent visiblement tous où passer la nuit.
Une petite dame aux cheveux grisonnant et à la vue probablement approximative vient de me donner la pièce….J’ai l’estomac noué et une envie de pleurer qui monte implacablement le long de ma gorge.
Il faut que je me lève pour écumer les hôtels.
Si seulement j’avais pris le temps de descendre la poubelle.

Posté par Coumarine à 15:50 - Kloëlle - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

  • Regarde bien dans "la petite rouge toute fraîche de l'été dernier", je suis sûre qu'elle recèle des trésors cachés qui vont te permettre de retrouver le sourire!

    Posté par Libellule, 25 juillet 2007 à 17:53
  • Bonne idée libellule ...il l'a ouverte...il a trouvé de beaux souvenirs de vacances amoureuses.

    Posté par kloelle, 25 juillet 2007 à 18:09
  • mais quel con...mais pourquoi il a oublié de descendre la poubelle?
    Pourquoi il oublie TOUJOURS de descendre la poubelle?
    Quand même la punition est dure...il doit bien y avoir d'autres choses...

    Elle doit être vraiment fâchée là...

    Posté par Coumarine, 25 juillet 2007 à 19:01
  • Ou bien elle n'est plus amoureuse... dans ce cas, le fait de sortir la poubelle n'aurait rien changé pour lui...

    Posté par val, 25 juillet 2007 à 22:47
  • Pauvre garçon... avec ses valises et tout cela pour une histoire de poubelle !!
    Si au moins il ya vait eu un vide ordure dans l'immeuble ?? est ce que cela aurait changé le cours de l'histoire ???

    sans doute pas .. car on ne peut pas mettre quelqu'un à la porte... juste pour une question de poubelle ?? ou alors.... c'est qu'on n'a pas de coeur !

    Posté par ilescook, 26 juillet 2007 à 08:54
  • Et oui...Il n'est certainement pas tout blanc...La poubelle c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

    Posté par kloelle, 26 juillet 2007 à 09:19
  • à mon avis y a pas que la poubelle !
    ou alors, c'est une grosse poubelle...

    j'aime bien cette interprétation de la consigne

    Posté par rsylvie, 26 juillet 2007 à 11:55
  • La poubelle, c'est lui... qui s'est fait jeter.

    Moi je dis qu'il devrait ouvrir ses valises pour vérifier si, à tout hasard, le contenue de la poubelle ne s'y trouve pas!

    Posté par Lalionne, 26 juillet 2007 à 15:16
  • En tous cas, lorsqu'elle fait du ménage chez elle, cela vaut tous les nettoyages de printemps !...

    Posté par Plum', 27 juillet 2007 à 15:28
  • Ambassadrice du tri (cf. journal municipal!)

    J'aime bien ces trois poubelles comme métonymie de toutes les petites crasses, négligences, mesquineries, avanies qui s'entassent dans une vie de couple; et en ménagère à la digestion amère, mais consciencieuse de sa routine, elle faisait le tri: la noire, la poire, la rouge! Sûr qu'elle est partie pour en virer un autre la prochaine fois...Ah! Société de consommation qui n'a pas lu Marc-Aurele!

    Posté par jujube, 28 juillet 2007 à 09:44
  • Il y a plusieurs façons, élégantes ou non, de mettre dehors un importun. Et de lui faire comprendre qu'il est importun. Elle a réussi parfaitement à éviter les règlements de compte, les ripostes, voire les injures. Ces trois valises contre une poubelle non vidée, sont explicites.

    N'avais-tu vraiment pas d'autres torts qu'oublier la poubelle le matin? Je suis dubitative...mais j'applaudis!

    Posté par Lorraine, 28 juillet 2007 à 12:05

Poster un commentaire