Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

11 août 2007

Exacte vérité (Papistache)

« Ce que je venais de dire à la vieille marquise Guy de Ruy était l'exacte vérité. »
L’exacte vérité ? Comme si on pouvait dire l’exacte vérité!
J’ vois ça d’ici, j’ dirais:
— « P’pa, j’vais  tagguer les murs d’ la gare! »
La gueule qu’i f’rait, l’vieux!  Vigile à Auchan!

P’tain qu’i fait froid!

Y’en a des conn’ries dans les bouquins ! L’exacte vérité ? Comme si j’disais aux mecs de la cité qu’j’ai pas encor’ pécho la Vanessa. Y’a qu’Mourad qui sait. Mourad ? Il est con comm’ une cag’ d’ascenseur, mais va comprendr’, i’s’fait toutes les nanas qu’i veut.

Oh ! P’tain qu’j’ai froid!

L’exacte vérité? C’est pour Vanessa qu’j’suis là, à cinq heur’s du mat’, au mois d’août.
— « J’t’ laisse toucher mes seins, si t’arrives à m’épater. »
Mourad, i’s’rait vert. La Vanessa, i’l’a jamais pu s’la fair’.

La vieille marquise de Ruy! La seule marquise que j’connais, c’est celle d’la gare. P’tain, conmment  qu’j’me suis cassé la gueule en l’escaladant.
J’pisse le sang ! J’peux p’us bouger les jambes. J’lis c’bouquin, ramassé hier, en attendant d’crever.  Y’a pas un chat! I’sont vides les trains qui passent.
Vides et moi j’me vide.
L’exacte vérité? C’est qu’j’vais crever puceau.
Mourad i‘m’avait dit:
— « P’tain, si tu baises la Vanessa avant moi, les poules è’z’auront des dents! »
Les coqs ont pas d’bil’ à s’faire, i’pourront cor’ longtemps s’faire sucer sans qu’les poulettes les mordent.
J’ai taggué mon survêt blanc, c’ui qu’j’ai tiré à Auchan. Tony Parker! Crever par terre! J’peux p’us voir l’sang. J’ai taggué mon futal. J’suis bleu! Bleu, comm’ les yeux à la Vanessa.
J’voulais l’épater! Tous les zombi’s du train, i’z’auraient pu voir en gros comm’ ça.
J’TE KIFFE A MORT VANESSA!
A mort ! Ça m’fait mêm’ pas rire ! Vérolée la marquise!
J’veux pas crever! C’est ça, l’exacte vérité, Marquise!
P’tain!  Mourir puceau!
J’caill’.
Il est six heures du mat’ et la nuit tombe.
En août ?
Ouais, c’est ça, l’exacte vérité!

Posté par pivoineblanche7 à 11:16 - Papistache - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires

  • Ah bah! Papistache, quelle imagination. Je n'aurais pas pu écrire comme ça. Plein argot de banlieue! Voilà un texte original - tous le sont, quasiment... Extra !

    Posté par Pivoine, 11 août 2007 à 11:18
  • Papistache...décidément, vous me surprendrez toujours!!!
    Ecrire des mots que vous n'employez jamais... ça prend tout son sens là!!!
    Je ne vous attendais pas dans ce genre de texte. Il est trés réussi. Il me fait sourire. Il est bien loin de ce que vous nous offrez d'habitude. Et c'est bien comme ça.

    Bong sang... c'est presque vulgaire !
    Il est génial ce texte!!!!

    Et pour de la composition, c'est de la composition!!!

    Posté par val, 11 août 2007 à 11:48
  • Moi ça me fait pleurer ce texte...il me remue énormément...
    pauvre petit gars de banlieue, qui a voulu épater sa copine...(bon c'est sûr que le wagon et le journal ne se retrouvent pas comme tels dans ce texte )
    Tu sais , tu distille petit à petit les informations qui permettent de comprendre ce qui se passe, ce drame qui est en train de se jouer là...
    C'est extraordinaire comme texte...
    (sauf que tenir le rythme de cette façon d'écrire sur un long texte, un roman par exemple, c'est fatigant...)
    Bon tu me fais penser à "l'attrape-coeur" de Salinger

    Posté par Coumarine, 11 août 2007 à 12:05
  • Epatant...plus vrai que vrai....confondant de réalime....d'une exacte vérité.

    Posté par Kloelle, 11 août 2007 à 16:40
  • Faut pas pleurer Coumarine

    Lalionne a si bien emprunté la "voie" (de chemin de fer) que je me proposais de suivre en cahotant que j'ai dû changer de quai.

    Et c'est sortant du passage souterrain que j'ai vu la marquise de la salle des pas perdus.
    Elle m'a aiguillé vers cet accident.

    Val trouve ça un peu vulgaire. Pour avoir saisi, sous mes fenêtres, des conversations d'enfants, plus jeunes que celui-ci, je peux assurer que j'ai édulcoré les propos.

    Voyez Coumarine, moi aussi,j'ai été pris par le drame. J'ai été noué quand j'ai compris qu'il allait mourir le petit Kevin.

    Comme Pivoine profitait de son jardin et qu'elle a un peu tardé à publier ce texte, j'ai cru qu'elle ne pouvait s'y résoudre.
    Bien sûr, ça ne collait pas avec la liberté des Paroles Plurielles.

    Maintenant, Val, encore elle, juge que c'est une composition, qu'elle se souvienne que tout grand-père a, nécessairement, été un jour adolescent et que c'était hier.

    Pour la nuit qui tombe, quand on est grand-père, c'est bientôt demain !

    Posté par Papistache, 11 août 2007 à 18:28
  • Composition

    Papistache, je ne doute pas que, il n'y a pas si longtemps, vous avez été adolescent (et peut être même enfant!Et peut être même que vous etes encore un enfant) ...
    Il n'empeche:
    Que je ne vous imagine pas, même à dix sept ans, dire que les coq pourront encore se faire sucer,et que vous l'avez pecho (la meuf) !

    Posté par val, 11 août 2007 à 19:54
  • eh papi j'te kiffe aussi...
    ça ne m'étonne pas que vous arriviez à écrire comme ça Papistache... c'est ça la classe, on est magicien ou on l'est pas....

    Posté par tilu, 15 août 2007 à 21:35
  • Papistache, t'es " Grand Corps malade "..
    Très slam, ton texte...
    Trop grave !!!
    Si c'est ben vrai qu't'es Papy, alors tu dois en être un Super !

    Posté par Amanda, 16 août 2007 à 14:33
  • Amanda papi si si !

    Même si, dans la vraie vie, personne ne m'appelle Papi, je suis effectivement, depuis moins d'un an, grand-père.

    Ce petit d'homme, pour l'instant, me nomme :
    Mmmm mmmm mmmm mmmm mmmm ! Comme si j'étais sa mère.
    Mais j'ai bon espoir qu'il m'appelle "Grand-Père" malgré les deux "r" pas faciles à prononcer, mais il n'aura pas toujours deux ans ! Il y parviendra bien un jour.

    Posté par Papistache, 16 août 2007 à 17:43
  • g trop kiffé ton steupo !


    Chiara, petite nouvelle enthousiaste !

    Posté par Chiara, 18 août 2007 à 19:00
  • Chiara, si vous repassez par ici,il faudra nous montrer un peu ce que cache votre plume.
    Au plaisir de vous lire !

    Posté par Papistache, 18 août 2007 à 19:52
  • Papistache, j'ai envoyé ma première collaboration hier . Je suis timide à l'écrit mais je vous jure que je me soigne ! Merci pour votre chaleureux accueil !

    Posté par Chiara, 19 août 2007 à 10:51
  • Chiara, rougissez tant que vous voulez, ça ne se verra guère à l'écran !

    Posté par Papistache, 19 août 2007 à 13:13
  • Ah le bonheur que ce texte là ! Tout droit sorti de la rue et de la vraie vérité.

    Bien sûr qu'à nos dix sept ans... on n'employait pas "j't'kiffe..." mais les émotions, les défis, les révoltes étaient les mêmes... et les drames aussi.

    Bravo papistache

    Posté par ilescook, 01 septembre 2007 à 11:18

Poster un commentaire