Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

07 septembre 2007

Il est 6h30 (Dan)

L'horloge indique vingt-deux heures trente mais elle est en avance... Trop tôt pour me coucher... Le sommeil ne viendrait pas! Il me reste un peu plus d'une demi-heure... Assis, comme chaque soir, sur le bras gauche de mon fauteuil, j'attends... j'attends que la pendule de mon salon égrenne ses onze coups pour rejoindre mon lit.
Les soirées de juin sont longues, le soleil tarde à allumer la nuit, je peux observer tout à mon aise le silence de la maison d'en face. Elle est vide depuis plusieurs années. Pourtant, de mystérieux fantômes la hantent. Je ne les ai jamais vus mais je le sens... Une jolie jeune dame y serait morte de chagrin derrière la fenêtre, épiant le retour de son bien-aimé...
Les fenêtres ovales, telles des yeux de hibou, m'observent elles aussi... en clignant de l'oeil.
Ma journée a été dure, mes jambes sont lourdes, mes bras sont lourds, ma tête est lourde mais je ne veux pas dormir avant de l'avoir vue. Je suis subjugué par ce regard éteint, ce regard de pierre qui me fixe.
Ca y est! Le grand-duc ferme son oeil-fenêtre. J'aperçois une silhouette de rêve, une grande-duchesse peut-être? Une fée, sûrement! Elle se déplace en sautillant... traverse la rue... s'installe sur mon divan... Je la respire, son parfum m'enivre, je voudrais la toucher, je tends le bras...
A cet instant précis, mon réveil sonne... il est 6h30!

Posté par Coumarine à 09:50 - Dan - Commentaires [15] - Permalien [#]

Commentaires

  • C'est fou comme ces fenêtres ovales ont su faire naître de fantômes !
    Coumarine, est-ce là un effet guidé par le choix de l'ordre de publication ?
    Si ce n'est pas le cas, si les textes se présentent ainsi, il me semble que ces coincidences méritent attention. Dis-moi si je prends trop d'aises Coumarine, mais pourquoi ne pas ouvrir un billet sur lequel on expliquerait pourquoi ces fenêtres se sont ouvertes aux fantômes et aux apparitions ?
    Bises

    Posté par Chiara, 07 septembre 2007 à 10:01
  • on ne voit pas le temps passé !

    Posté par rsylvie, 07 septembre 2007 à 11:37
  • Très intéressante ta remarque Chiara. Sans doute que l'oeil-de-boeuf, dans notre inconscient collectif, exerce sur nous un fascination particulière...

    Posté par Alainx, 07 septembre 2007 à 11:39
  • Un beau rêve. On est tenu en haleine.

    Posté par Farfalino, 07 septembre 2007 à 13:26
  • Dan d'abord bienvenue à toi dans ce petit monde de la création littéraire...et merci pour ta participation très intéressante
    C'est curieux..ton texte aussi évoque un "fantôme"...
    Ces petits fenêtres oeil-de boeuf en effet exercent une fascination particulière
    Moi par exemple, ce qui m'avait attirée et frappée dans cette photo, c'est que ces fenêtres sont doubles avec une légère différence de l'une à l'autre
    Ceux qui me connaissent bien savent combien le thème du "double" à la fois semblable et différent me touche particulièrement
    Est-ce pour cela que j'ai choisi cette photo parmi la dizaine que m'a envoyée Anais?
    Mon choix a sans doute été inconscient...

    Pour répondre à ta question Chiara, sache que je publie les textes en respectant strictement leur ordre d'arrivée...il y en a une petite dizaine qui attendent sagement d'apparaître sur le blog...
    Merci de soulever cette question
    Dan je sais que tu appréhendais ta première participation à PP, tu peux etre contente de toi!!!Bravo!

    Posté par Coumarine, 07 septembre 2007 à 15:21
  • Ah oui ... cet immeuble est particulièrement bourgeois et rétro... d'où les fantômes ...

    C'est hyper interessant de voir les ources d'inspiration de chacun.

    Dan j'aime bien ces rêves ou ces cauchemars... qui donnent des fins de texte... choc !

    Posté par ilescook, 07 septembre 2007 à 16:41
  • Oh Dan, c'est super chouette de te voir ici ! Tu continueras hein ? !!
    "le soleil tarde à allumer la nuit" --> j'aime bien
    A bientôt sur cet espace

    Posté par Anaïs, 07 septembre 2007 à 19:01
  • Elle sautille !
    Ce ne serait pas plutôt un pigeon ?

    Bon, une colombe, alors !
    Une colombe, c'est enivrant ?
    Une chouette ?
    Un hibou ?
    Un grand-duc ?

    Posté par Papistache, 07 septembre 2007 à 19:37
  • OH! non, pourquoi maintenant?? Ces rêves qui laissent un parfum de frustration et de contentement à la fois. J'aime beaucoup ton texte Dan.

    Pour ce qui est de la photo, moi aussi, j'y ai vu des yeux, moi aussi je trouve qu'il y a un mystère derrière ces hublots, dont un est justement entr'ouvert et invite à s'y faufiler. Je me demande si la vision des yeux est suggérée par le fait qu'on ne voit que ces deux fenêtres rondes en zoom sur un fond de briques. Et des briques me font automatiquement penser à une vieille usine désaffectée... etc, etc. Je peux donc bien m'imaginer que tout ceci éveille pour finir les fantômes du coin!

    Je trouve extraordinaire les coïncidences entre les textes et je m'interroge du pourquoi et du comment. Mais mes questions restent sans réponse. Au moins, cela donne du piment aux Paroles plurielles.

    Posté par Poème de vie, 07 septembre 2007 à 20:08
  • du coup...je viens d'écrire sur mon blog Petites paroles inutiles, un texte qui explique comment je choisis les photos des consignes

    Posté par Coumarine, 07 septembre 2007 à 20:23
  • J'aime le regard de pierre, le grand-duc qui saute, la grande-duchesse... Et le réveil qui sonne! Bravo!

    Posté par Lorraine, 08 septembre 2007 à 13:54
  • Coucou Dan! Un conte comme je les aime, à bientôt!

    Posté par loulapoul, 08 septembre 2007 à 18:17
  • Et bien tu vois je l'aime bien ton rêve et sa douce nostalgie.

    Posté par Kloelle, 09 septembre 2007 à 14:57
  • Merci à tous pour vos commentaires (ilescook, farfalino, coumarine, anaïs, poême de vie... et les autres) C'est vrai, j'appréhendais cette première participation à PP. Je craignais certains lecteurs... Papistache, (suite à certains de vos com. dans d'autres consignes, vous me faisiez un peu peur...), je vois que vous connaissez les oiseaux (colombe, grand-duc...) sachez qu'il n'y a pas que les oiseaux qui sautillent, mais s'il faut choisir, une colombe, ça me va.

    Posté par dan, 09 septembre 2007 à 20:08
  • Même si la fée vit au pays des rêves, il est agréable de penser qu'elle laisse toujours en nous le sillage de son parfum.

    Posté par Libellule, 17 septembre 2007 à 16:43

Poster un commentaire