Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

10 septembre 2007

Triste guet (Myriel)


 

L’horloge indique vingt deux heures trente mais elle est en avance, et maman en retard comme d’habitude.

 

Depuis que papa est parti, il a fallut qu’elle accepte ce travail pour nous faire vivre comme elle dit. Il est loin son travail, et elle finit souvent tard. Mamie vient me garder après l’école, elle m’aide dans mes devoirs, on mange ensemble et elle me lit une histoire dans mon lit, mais ce n’est pas comme maman.

 

Alors, tous les soirs, je fais mine de m’endormir et quand mamie est couchée, je me lève pour guetter maman derrière les fenêtres ovales de ma chambre. Des qu’elle arrive, je saute dans mon lit, ferme les yeux comme ça je peux sentir son parfum. Elle sent bon ma maman, si bon qu’on dirait un bouquet de fleurs. Et elle m’embrasse sur le front, un baiser tout léger car elle a peur de me réveiller. Il est si doux son baiser, si tendre qu’une fois endormie aucun monstre ne peut venir dans mes rêves.

 

Elle est vraiment en retard ma maman… ha une voiture ! Ho.. On dirait la police.. Pourquoi viennent ‘ils chez nous ? Ho.. C’est mamie que j’entends.. Pourquoi pleure t’elle ? Où est ma maman ?

Posté par Coumarine à 09:08 - Myriel - Commentaires [15] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est un texte touchant...qui émeut très fort
    Il n'est pas si facile d'écrire en prenant le point de vue d'un enfant...
    Tu le fais magnifiquement bien, Myriel...l'écriture en est simple, réaliste et poignante
    bravo!

    Posté par Coumarine, 10 septembre 2007 à 10:14
  • wouaow , quelle chute.... inquiétante...

    Posté par tilu, 10 septembre 2007 à 11:55
  • Aie ... pauvre petite.

    Je me suis laissée prendre à ton texte et me voilà le coeur bien lourd... je n'aime pas les malheurs qui arrivent aux enfants..

    Posté par ilescook, 10 septembre 2007 à 11:58
  • Beau texte, si simplement écrit et si vrai ! Enfant l'imaginaire et la réalité se mélangent. Je choisis d'opter sur une fin heureuse...

    Posté par brig, 10 septembre 2007 à 13:14
  • C'est vrai que la fin reste ouverte, à nous de la compléter, ce qui est toujours intéressant pour le lecteur.
    Joliment tournées ces phrases d'enfant !

    Posté par Amanda, 10 septembre 2007 à 14:09
  • la compléter ? J'ai un peu peur de ce que cela serait

    Posté par brigetoun, 10 septembre 2007 à 15:33
  • Ce texte est trés dur.
    pauvre petite, on imagine la suite...
    Je me suis moi aussi laissée prendre.
    J'ai d'l'a peine, maintenant, c'est malin!

    Posté par val, 10 septembre 2007 à 15:41
  • Gai guet du début
    Triste sinistre de fin.

    Posté par Papistache, 10 septembre 2007 à 17:42
  • Ce baiser là restera éternel !

    Posté par isabel, 10 septembre 2007 à 18:23
  • J'ai été très émue aussi....

    Posté par Chiara, 10 septembre 2007 à 20:20
  • Des mots simples, efficaces pour aller au coeur de l'émotion.

    Posté par Arthur HIDDEN, 10 septembre 2007 à 21:29
  • Un texte tres poignant, c'est vrai. Il ne peut pas toujours avoir une fin heureuse, c'est dommage mais c'est aussi la vie...

    Posté par Janeczka, 10 septembre 2007 à 21:43
  • je suis triste

    Et bien, voilà, je pleure..Pourquoi faire du mal à un enfant ?...Sur un site où je vais souvent, beaucoup de jeunes mamans meurent des suites de leur cancer du sein, laissant tant de jeunes enfants malheureux....Je pleure..

    Posté par juliette03, 10 septembre 2007 à 23:28
  • Désolée Juliette, mon but n'etait pas de te faire pleurer.
    ce texte est venu tout seul, il est vrai que je garde en ma memoire une attente pareille, cachée derriere les rideaux de la fenetre, mais avec une fin beaucoup plus heureuse.
    Merci de vos commentaires a tous.

    Posté par Myriel, 11 septembre 2007 à 10:54
  • on voudrait la consoler cette petite fille, lui dire qu'elle ne va pas avoir mal...

    Posté par chrysalide, 11 septembre 2007 à 19:54

Poster un commentaire