Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

11 septembre 2007

Buée (Tilu)



L’horloge indique vingt deux heures trente, mais elle est en avance, son tic-tac grave s’est interrompu pour qu’elle puisse sonner son « ding » de la demie. Je la remets à l’heure au début de chaque jour mais inexorablement elle grignote le temps, comme s’il ne passait pas assez vite tout seul…

Le front appuyé à la vitre, je regarde au dehors. La rue en contrebas a retrouvé son calme de soirée après l’agitation de la fin de journée.Les trottoirs sont mouillés mais il ne pleut plus guère.

Un homme chapeauté et pressé allonge sa foulée pour attraper son bus.

J’imagine un instant que c’est toi qui arrive en courant, à un rendez-vous que je t’aurais donné…

Le passant saute dans son bus et au coin de la rue, le bus gris disparaît.

La rue est devenue déserte et silencieuse. Le tic-tac de l’horloge a repris sa chanson.

Mon souffle sur la vitre embrume le carreau, ou bien est-ce autre chose…

Je ne vois plus la rue, tout est flou là en bas.

Mes yeux remontent alors le long de la façade de la maison d’en face qui me regarde, blafarde et ahurie, de ses gros yeux de verre et elle semble me dire :

« Qu’espères-tu  encore ? »

Posté par Coumarine à 10:10 - Tilu - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

  • Qu'il est melancolique ce texte, Tilu!
    Faut pas pleurer...
    J'ai envie de l'appeler ton personnage, de lui enlever la buée de devant les yeux, de lui dire d'appeler ce "toi" qui lui fait si mal à son petit coeur et de lui donner un rendez-vous.

    Tant qu'il y a de la vie, y'a de l'espoir, n'est-ce pas?

    Posté par val, 11 septembre 2007 à 10:42
  • Oh oui Tilu ! La buée, elle n'est pas sur la vitre... elle est dans les yeux et se nomme "larme"...

    Mais qu'attend il pour l'appeler ???

    Posté par ilescook, 11 septembre 2007 à 10:56
  • J'aime beaucoup ton texte, on vois la scene, l'homme qui passe "chapeauté et pressé "...
    et ce flou du regard...

    bravo

    Posté par Myriel, 11 septembre 2007 à 11:29
  • énormément de nostalgie dans ce petit bijou de texte, Tilu...
    En quelques mots tu mets toute une atmosphère...
    Oui, c'est un petit bijou, délicatement ciselé, mais triste, très triste

    Posté par Coumarine, 11 septembre 2007 à 14:22
  • Nous touchons l'émotion de près de très près.....en si peu de mots.

    Posté par Kloelle, 11 septembre 2007 à 15:57
  • tout simple, tendant à la perfection

    Posté par brigetoun, 11 septembre 2007 à 16:05
  • Tic-Tac

    MAIS ! J'ARRIVE en courant.
    Et toi, tu remets la pendule à l'heure.
    Et je recule.

    MAIS ! J'ARRIVE en courant.
    Et toi, tu remets la pendule à l'heure.
    Et je recule.

    MAIS ! J'ARRIVE en courant.
    Et toi, tu remets la pendule à l'heure.
    Et je recule.

    MAIS ! J'ARRIVE en courant.
    Et toi, tu remets la pendule à l'heure.
    Et je recule.

    MAIS ! J'ARRIVE en courant.
    Et toi, tu remets la pendule à l'heure.
    Et je recule.

    MAIS ! J'ARRIVE en courant.
    Et toi, tu remets la pendule à l'heure.
    Et je recule.

    MAIS ! J'ARRIVE en courant.
    Et toi, tu remets la pendule à l'heure.
    Et je recule.

    MAIS ! J'ARRIVE en courant.
    Et toi, tu remets la pendule à l'heure.
    Et je recule.

    MAIS ! J'ARRIVE en courant.
    Et toi, tu remets la pendule à l'heure.
    Et je recule.

    Posté par papistache, 11 septembre 2007 à 21:07
  • merci à tous pour vos com...touchée je suis...
    Papistache, chiche, demain je touche à rien...

    Posté par tilu, 11 septembre 2007 à 21:46
  • Pas d'bol !

    Insolite fait divers, ce soir, en centre ville.

    Un grand escogriffe, mécaniquement en retard, chaque soir, pour prendre son bus et connu des habitués de la Grand'Place n'a pas vu que, pour une fois, le chauffeur, apitoyé, avait décidé de l'attendre avant de quitter son arrêt.
    L'individu est venu percuter violemment l'arrière du véhicule de transport en commun.

    Son état inspire les pires inquiétudes aux médecins.

    Il ne portait aucun papier d'identité.

    Posté par Papistache, 12 septembre 2007 à 19:00
  • Posté par tilu, 12 septembre 2007 à 19:01

Poster un commentaire