Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

14 septembre 2007

Rêve éveillé. ( Largo )

L'horloge indique vingt deux heures trente, mais elle avance. Elle vit même en horaire décalé et se croit aux antipodes. Je suis à mon rendez-vous de dix heures. Ce matin, les rideaux sont grand ouverts comme les yeux de hibou de la superbe façade d'en face qui me regarde sereine, presque bienveillante et humaine. Son visage est curieux, facétieux. Ses volutes baroques en pierre bleue la coiffent d'un chapeau d'Arlequin. Un sourire de Joconde lui donne une douceur toute féminine Rien d'étonnant avec ces coquins petits balcons ronds... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

14 septembre 2007

Le gauche est un petit con (Coumarine)

L'œil droit me fixe obstinément, il me fait de l'œil. Et pour tout vous dire, ça commence à me plaire. Les yeux qui me font de l'œil, ça me connaît, ça me fait des petits frissons dans l’estomac (et plus bas aussi mais je ne sais comment s'appelle cet endroit qui frémit quand un œil me fait de l'œil...) L' œil gauche pendant ce temps, n'en finit pas de se tartiner de mascara et pour ce faire, il cligne interminablement de l'œil. Il se veut irrésistible, mais il perd un temps précieux, centré de la sorte sur le miroir qui... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:15 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
14 septembre 2007

Sonate (Ondine)

L'horloge indique vingt-deux heures trente, mais elle est en avance. Detoute façon, pour lui, l’heure n’a plus d’importance. Les pendules ontcommencé à délirer il y a trois ans et ont fini par se détraquer entièrementil y a six mois. Son regard embué se laisse happer un instant par les deuxfenêtres de l’église du quartier, yeux de hibou moqueurs. Encore une fois, il a réussi à tenir sa promesse, ce serment fait il y aquarante ans déjà, dans une petite salle de concert un peu minable. Il sesouvient combien le bleu de ses yeux... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:17 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
14 septembre 2007

Fenêtre avec vue (Lea)

  L'horloge indique vingt deux heures trente, mais elle est en avance. Une horloge de gare, ça n'a jamais été très précis. Il pleut et je n'ai pas de parapluie. Cela dit, je n'ai pas de chaussures non plus. Juste un vieux sweat shirt bleu marine et un jean tout collant. J'ai les cheveux trempés, je grelotte de froid, et mes bras autour de mon torse n'y peuvent rien. Il y a des gens, qui passent et qui repassent, qui me frôlent et me bousculent, mais pas un ne me regarde, je suis transparente, un peu comme un clochard en... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:15 - - Commentaires [16] - Permalien [#]