Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

08 octobre 2007

Premier rendez-vous. (Mab)

Chaque marche était un supplice. Chaussures trop neuves, cravate trop serrée, costume trop chaud pour ce début d’automne flamboyant. Mais chaque marche était aussi et surtout une récompense. Il la distinguait de mieux en mieux, grande, imposante par sa simplicité même, élégante et racée,  belle encore pour son âge, faussement  pudique derrière le rideau végétal des arbres rouges, elle s’offrait à son regard avec un tantinet de provocation. Elle l’attendait sereine, lui ou un autre... Depuis toujours, il la convoitait.

Le moment était venu, aujourd’hui où jamais, il en prendrait possession pour l'éternité.

Il l’avait trop vécu, ce moment où tel un conquérant il irait vers elle les bras ouverts. Elle ne bougerait pas,  dans l’attente d’un mot, d’un signe de reconnaissance, elle avait besoin de lui et ne le savait pas.

Chaque marche était une victoire sur son passé de commercial errant aux quatre coins du pays, chaque marche l’éloignait des hôtels minables, des aires d’autoroutes, chaque marche le rapprochait d’une vie sédentaire à laquelle il aspirait plus que tout, plus jamais les repas avalés en solitaire, plus jamais les hôtels de zone industrielle, enfin son rêve prenait le pas sur la réalité.

« A moi, tu seras à moi » se répétait-il le souffle court et le regard obscurci, presque vitreux...

Quelques minutes avant que son cœur lui joue un mauvais et dernier tour, le notaire lui donna solennellement les clefs de la maison.

Posté par patitouille à 09:30 - Mab - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

  • Excellent !!
    Chute vraiment inattendue !
    Parfait !
    J'ai beaucoup aimé ...

    Posté par Alainx, 08 octobre 2007 à 09:54
  • très bonne chute en effet. peut-être même la première de cette consigne que l'on attendait pas du tout )

    j'aime bien le paragraphe sur le passé de VRP de ton personnage, il sonne juste.

    et puis, le rêve qui reste finalement inaccessible... impec ! )

    Posté par pati, 08 octobre 2007 à 10:02
  • mab...c'est magnifique
    quelle belle première participation...mais je m'y attendais venant de toi
    Ton premier paragraphe est sublime...
    et la chute...non on ne s'y attend pas; c'est réussi!
    (mais c'est triste quand même...pas mal de gens à la retraite, décompensent et finissent "mal" )
    Bravo!

    Posté par Coumarine, 08 octobre 2007 à 10:42
  • pfff... suis impardonnable ! j'ai oublié de te souhaiter (officiellement) la bienvenue sur PP !

    voilà l'oubli réparé

    Posté par pati, 08 octobre 2007 à 12:10
  • Oh oui, alors, bien amené, on s'imagine bien autre chose !

    Posté par Amanda, 08 octobre 2007 à 13:56
  • tout le long du chemin, on imagine.
    les mots guident vers une présence féminine et puis la réalité d'une vie d'errance, pour se terminer sur une fin inattendue et triste.
    une très bonne interprétation de la consigne.

    dommage que cela ne finisse pas bien,
    je trouve cela trop cruel !
    mais c'est hélas, une dure réalité de la vie.

    Posté par rsylvie, 08 octobre 2007 à 14:17
  • La chute, meme si elle est horrible et mesquine, m'a fait sourire.
    Tres bon debut. Bravo!

    Posté par Janeczka, 08 octobre 2007 à 14:25
  • Glauque ! "Elle l’attendait sereine, lui ou un autre... " et lui n'a qu'elle en tête.
    Mais cette maison là, n'a rien de féminin

    Posté par isabel, 08 octobre 2007 à 18:46
  • Oh quel dommage pour ce pauvre homme... cest injuste et cruel..

    cette fin sur laquelle débouche ce cheminement qui allait vers le bonheur et la sérénité !

    Posté par ilescook, 08 octobre 2007 à 20:46
  • Superbe. Un sans faute. Efficace, originale. Tout y est

    Posté par le chien, 09 octobre 2007 à 11:43

Poster un commentaire