Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

08 octobre 2007

L'escalier du temps (Pati)

Flash. Douleur. Néant. Elle n'a pour mémoire que ces seules sensations violemment imprimées dans sa chair. Elle est dans une chambre d'une blancheur immaculée. Un hôpital, sans doute. Alors sa douleur doit être normale, même si elle dévale les pentes de son corps tel un ressac insoutenable. Dormir. Un homme. Un docteur ? Brun, immense, une tignasse ébouriffée au-dessus d'un front sans fin. Et des yeux sombres arrimés aux siens. Il parle. Lui explique visiblement ce qu'elle fait là. Elle voit la bouche s'animer mais aucun son ne... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:30 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

08 octobre 2007

Dies irae (Pivoine Blanche)

"C'était là..."Pense la novice, en silence.Le silence pèse lourd et léger sur toutes les heures de neige. Le silence pèse sur toutes chosesEn Autriche. Nones, mâtines, laudes, psaumes et cantiquesSe dévidentHeures toutes semblablesAu gré du jour. "C'était là..."Au rendez-vous qu'il lui avait fixé.Les pas de Marie glissent, hésitants et troubles,Dans la neige d'hiver. Elle se presseUne buée légère traverse le corsetElle se presseMuette, résolue,Une jolie fille de quinze ansUn air fou, parfois Un regard... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
08 octobre 2007

Premier rendez-vous. (Mab)

Chaque marche était un supplice. Chaussures trop neuves, cravate trop serrée, costume trop chaud pour ce début d’automne flamboyant. Mais chaque marche était aussi et surtout une récompense. Il la distinguait de mieux en mieux, grande, imposante par sa simplicité même, élégante et racée,  belle encore pour son âge, faussement  pudique derrière le rideau végétal des arbres rouges, elle s’offrait à son regard avec un tantinet de provocation. Elle l’attendait sereine, lui ou un autre... Depuis toujours, il la convoitait. Le... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
08 octobre 2007

Son enfance ( Kloelle)

- L’été, le mûrier offrait ses baies pourprées aux merles égarés….Tu te souviens ? - Dans mes souvenirs nous étions les merles égarés…..Mais continue, j’aime ta manière de rendre le commun ravissant. - Voyons Paul, nous y avons été heureux. - Heureux… Comment peux-tu dire ça, Clara, nous y avons manqué de tout. - Regarde, elle étendait le linge là, entre les deux arbres. Ses draps avaient une délicate odeur de lavande. Petite, je me cachais derrière, tout contre, et je collais mon visage dans leur blancheur à peine humide... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]