Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

20 octobre 2007

10. 20 octobre 2027. (Mab)

Mauvaise surprise le quai du métro est noir de monde, vient d'annoncer La Voix.  Cher ami, entre nous je ne comprends pas bien où est la surprise, cela fait 20 ans que les quais du métro sont ainsi, jour et nuit et pour cause, depuis 20 ans La Voix fait croire qu'au dessus on ne respire que des miasmes, 20 ans que mes concitoyens vivent tels des cloportes, 20 ans que le métro s'est transformé en une mégapole souterraine, 20 ans que le soleil est caché par un nuage de pollution. Ne croyez-vous pas cher ami que l'on nous ment? Je sais bien que vous ne recevrez pas cette lettre, pour cela il faudrait, que le service postal soit assuré et que je puisse y accéder. Sans doute vous êtes-vous étonné de n'avoir pas de mes nouvelles grâce aux technologies modernes, mais comme je vous l'ai dit maintes fois dans mes lettres écrites et jamais parties, le hasard a fait que lors de la grande migration sous terre j'ai pu échapper à la vigilance des sbires de La Voix et rester chez moi, au 56 ème étage, seul et condamné à n'en pas sortir, l'ascenseur est en panne depuis 10 ans. Vous vous demandez comment je vis. C'est très simple : L'épicerie de la galerie marchande au sous-sol était équipée d'un monte-charge, en étant des plus raisonnable j'arrive à me nourrir, frugalement certes, mais c'est  mieux que d'être dans le métro. Le miroir me renvoie l'image d'un  monsieur, très vieux, très blanc, presque diaphane, mais qui voit le soleil tous les jours, les arbres verdir au printemps, la neige recouvrir les avenues en hiver.

Cher ami, La Voix nous ment, La Voix nous terrorise avec ses propos alarmistes sur la pollution, La Voix nous tient en esclavage. Quand je dis nous,  c'est vous tous qui vivez comme des taupes, car moi-même confiné dans ma tour de Babel vide, je suis libre, je respire, je lis et surtout personne ne pense pour moi.

Cher ami, je vous joins la photo de mon immeuble, bien dégradé maintenant, prise par vos soins en octobre 2007.Transmettez mon bon souvenir à votre Fauvette.

Amicalement.

Robinson.

Posté par Coumarine à 09:30 - Mab - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

  • cette histoire me fait penser à un livre de Barjavel.
    Juste une petite question: ourquoi écrit il des lettres qu'il n'envoie jamais.
    Autre question: a-t'il l'intention d'envoyer cette lettre? Il semblerait que oui puisqu'il joint une photo. mais par quel moyen?

    Posté par cassy, 20 octobre 2007 à 11:06
  • Une atmosphere tres 'Bradburienne'; je dirais presque reminiscente de 1984. Ca fait froid dans le dos!

    Posté par Janeczka, 20 octobre 2007 à 11:07
  • l'ascenseur ne marche pas.. voilà pourquoi il n'envoie pas ses lettres !

    Froid dans le dos cette histoire là !

    Posté par ilescook, 20 octobre 2007 à 14:07
  • Ce petit plongeon dans la quatrième dimension m'a plu....

    Posté par kloelle, 20 octobre 2007 à 15:31
  • Cassy, coincé au 56 ème étage, le service postal a sans doute été supprimé par la Voix, de laquelle "Il" doit se tenir caché, autant de raisons qui font que depuis des années les lettres s'entassent sans jamais partir.

    Posté par mab, 20 octobre 2007 à 15:33
  • quelle imagination ne faut-il pas pour nous projeter ainsi dans un futur pas si lointain!

    Posté par sodebelle, 20 octobre 2007 à 20:26
  • oui je dois dire que moi aussi j'ai trouvé que cette histoire fait froid dans le dos...
    C'est super mab...

    Posté par Coumarine, 20 octobre 2007 à 21:42
  • Et puis j'ai bien ri, dans ce texte pas très drôle, à l'idée de la photo de l'immeule en 2007.
    Belle imagination.

    Posté par Arthur HIDDEN, 21 octobre 2007 à 10:15
  • Je viens de faire un tour sur le blog, c'est talentueux à souhait.

    Posté par mab, 21 octobre 2007 à 17:31
  • C'est original et très angoissant. Vivre sur terre, voir le soleil, les fleurs, respirer mais être seul, tout seul, si seul, sans ne jamais pouvoir sortir...
    C'est bien écrit et j'espère que cela n'est pas prémonitoire.

    Posté par Plum', 23 octobre 2007 à 21:26
  • j'ai bien aimé ce texte de SF très "1984" comme déjà dit plus haut ou "farenheit 451". bravo

    Posté par fabeli, 25 octobre 2007 à 22:44

Poster un commentaire