Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

23 octobre 2007

24. Frayeur (le chien)

Mauvaise surprise, le quai du métro est noir de monde !Moi, ça ne me gêne pas mais la main qui serre la mienne semble crispée.Je suis bousculé derrière un navire qui fend la foule. Il s'arrêtepour regarder un truc sur un panneau.J'aperçois plein d'yeux empilés sur un grand poster qui me dévisagentcomme le ferait une mouche.Je suis aspiré par l'image, bousculé, et soudain : ma main droite estfroide ! Le temps ! Combien de temps je suis resté là ?Je me tourne, dans un sens, dans l'autre, rien que des ceintures, dessacs et des manches... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

23 octobre 2007

23. Miroir des fleurs (Querelle)

Mauvaise surprise, le quai du métro est noir de monde ! Mais je me suis engouffré dans la brèche. Mortel parmi les mortels. Minute mortelle. J'étouffe parmi les vivants. J'attends.L'absence d'éternité me pèse. Des créatures adipeuses et de sveltes naïades s'enfoncent dans les profondeurs et me submergent. Je sens du Jasmin, de lourds parfums de Vanille, de Rose, d'Iris. Je défaille. Je jouis du monde terne mais parfumé qui s'offre à moi, quand s'ouvrent les portes du métro, où nous nous entassons, dans une proximité essentielle,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
23 octobre 2007

22. L'oeuvre (Arthur Hidden)

Mauvaise surprise, le quai du métro est noir de monde! Je ne vais pas pouvoir donner la chorégraphie silencieuse qui a surgi en moi quand j'ai enfin vu l'œuvre de Charles exposée. Ce désir de jubilation de mon corps dans la danse qu'ont fait naître ces quatre bandes verticales, ces quatre oriflammes au graphisme épuré! Deux années de rage et de doute. Deux années où Charles m'a si souvent abjuré de ne pas gâcher ma jeunesse et ma beauté avec un artiste tari, incapable de se réinventer. Le résultat est là, évident. Dans cette... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
23 octobre 2007

21. Le père Léon (Lorraine)

        Mauvaise surprise, le quai du métro est noir de monde. Tant pis! J’airendez-vous au Ministère de l’Education, pas question d’être en retard.         Ecrasée  contre un monsieur poli,  les yeux à hauteur  d’une casquettequi me tourne le dos, les fesses frôlées avec insistance par des mainshabituées, je patiente! Le métro nous trimballe.  Quand j’émerge dutunnel  et débouche sur  le  lugubre boulevard de l’Impératrice , tousles immeubles me... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:10 - - Commentaires [13] - Permalien [#]