Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

24 octobre 2007

Prochains textes...

A venir:- Brie- Gino Gordon- rsylvie- Fabeli- Iconic popup EDIT important Suis en formation ateliers etcPas beaucoup le temps de mettre un commentaire sur vos textesMais je les lis...et les savoureCoumarine
Posté par Coumarine à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2007

28. Monautomnie (Plum')

    Mauvaise surprise, le quai du métro est noir de monde ! Que se passe-t-il de spécial, aujourd'hui ? Aucune grève ni manifestation n'a été annoncée. Je me sens bizarre, je les ressens étranges, je nous pressens incohérents. Pourquoi ?   Elle est là, face à moi, avançant d'un pas monorythmé. Elle s'approche, la foule des actifs impassibles, des otages de la réussite sociale, des victimes non con sentantes du système. Elle fond sur moi, emmitouflée dans son anonymat, enveloppée dans ses obligations... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:50 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
24 octobre 2007

27. Une idiote à Paris (Juliette03)

Mauvaise surprise, le quai du métro est noir de monde ! Il y a plus de monde sur ce quai que de puces sur le dos d'un chien. Je n'ai jamais vu ça, moi, qui arrive de Jaligny, village perdu du fin fond du "trou du cul de la France". J'en reste "coite".... - T'avance, la mémé, m'interpelle un gros type, en me bousculant. Mais, qu'ont donc tous ces gens à courir comme ça ! Où suis-je tombée ! Tout à l'heure, j'ai déjà failli tomber à la renverse, face à un bâtiment, venant d'une autre planète. La... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
24 octobre 2007

26. Assourdissant chaos. (uhsn)

 Mauvaise surprise, le quai du métro est noir de monde. Nous avons tous eu ce même réflexe viscéral, la raison délaissant les rênes de nos existences au profit des bas instincts de survie. Se cacher… Au plus profond de la ville. Ses longs boyaux souterrains serviront un temps de tanière à ces masses fuyantes qui ont échoué là, épuisées, et qui maintenant jonchent le sol sale du quai à la manière des feuilles d’automne. Une régression fulgurante, un retour à la vie caverneuse de nos ancêtres en nous réveillés. L’atmosphère... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:09 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
24 octobre 2007

25. L'homélie (Cédric)

« …mauvaise surprise, le quai du métro est noir de monde !Alors l’Homme, pressé et égocentriste, peste car il ne voit que la foule dans ce métro et non chaque individu dont elle se compose. ‘Moi’ contre la foule, dans un métro ou ailleurs; ‘Moi’ avec la foule, dans un stade ou ici même. Un Moi qui fait voir la réalité de manière tronquée. Car qu’est-ce qu’une foule sinon un ensemble d’êtres humains également importants, également précieux, également uniques. » Tiens ! me voilà attentif au speech du type en robe. Faut dire que ce... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]