Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

03 novembre 2007

La dissertation (Cédric)

Tante Babette prit une profonde inspiration sentant que son fils en manquait pour ce devoir de français. Tranquillement installé dans le canapé, j’écoutais cette conversation amusante :

— Bon, quel est ton souci Kevin ?
— Maman, je sais pas quoi écrire pour cette dissert !
— Eh bien, primo, quel en est le sujet ?
— Euh… « Si pour Prout c’était une madeleine, pour toi ce serait quoi ? »
— Pour PROUST Kevin ! Pour PROUST !
— Ok, pardon. Pour Proust.
— Mais qui donc a bien pu rédiger un tel sujet de dissertation?
— C’est la prof de français maman.
— Je m’en doute, fiston, je m’en doute. Ce que je veux dire c’est que ça m’a l’air assez tiré par les cheveux !
— Ben moi, je sais pas quoi écrire pour cette dissert !
— Comment un gamin de quatorze ans pourrait-il connaître ce… ce… ce mécanisme que décrivait Proust… ce paquet de réminiscences qu’évoque un objet, une situation… agréables souvenirs inscrits dans un simple biscuit.
— Hein ?!
— Bon, Kevin. Tu as des souvenirs agréables n’est-ce pas?
— Ben ouais !
— Parfois…  parfois, tu penses à ces souvenirs, n’est-ce pas ?
— Euh… ouais !
— Et qu’est-ce qui t’y fait penser à ces souvenirs agréables ?
— Ben, les copains par exemple, quand on repense aux conneries qu’on a fait ensemble.
— KEVIN ! Pas de grossièretés !
— Oups… aux bêtises, aux bêtises…
— Bon, mais sinon, y’a pas parfois un objet précis qui te rappelle tout un tas de souvenirs ?
— Haaaaaa j’ai compris ! Merci maman ! Viens, tu mérites un bisou !
— Mais de rien mon grand garçon !

Sujet : « Si pour Proust c’était une madeleine, pour toi ce serait quoi ? »
Elève : Kevin Arnaud

Pour moi, ce serait un ballon de foot car…

Posté par pivoineblanche7 à 10:36 - Cédric - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

  • Très mignon ce texte !! Bravo !

    A cet âge, on ne peut évoquer les madeleines... mais le foot !

    Posté par ilescook, 03 novembre 2007 à 11:42
  • joli dialogue. je vois déjà ce petit galopin de Kevin !

    Posté par voilette, 03 novembre 2007 à 19:52
  • super en effet
    bien imaginé...élève Kevin Arnaud!!

    Posté par Coumarine, 03 novembre 2007 à 23:55
  • Oui, en effet, c'est un galopin! Mais après tout, il a peut-être compris tout Proust o

    Posté par Pivoine, 04 novembre 2007 à 01:17
  • Cette conversation est effectivement très agréable à écouter sur le canapé, très agréable vraiment.

    Posté par Arthur HIDDEN, 04 novembre 2007 à 15:22
  • Etrange : enfant, j'ai eu cette dissertation à faire justement, sur la madeleine, et je ne parviens pas à me souvenir ce que j'ai bien pu raconter. Ton texte est original et habile.
    J'aime beaucoup la conclusion, très symptomatique des temps présent.

    Posté par Querelle, 04 novembre 2007 à 18:19
  • J'ai beaucoup aimé... il a de la chance le petit Kevin d'avoir une maman instruite qui connait Proust et sa madeleine .

    Posté par Christine_, 04 novembre 2007 à 19:45
  • Merci à tous. Etrange comme l'imagination dicte un dialogue qui sort d'on ne sait où !

    J'espère que vous avez eu autant de plaisir à le lire que j'en eus à l'écrire.

    Posté par Cédric, 05 novembre 2007 à 10:12
  • pauvre Kevin ! comment arriver à se mettre dans la peau de celui qui se souvient d'avoir été un jeune Kevin à l'âge des devoirs

    Posté par brigetoun, 06 novembre 2007 à 00:05

Poster un commentaire