Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

04 novembre 2007

D'une croquignole à un boudoir (Kloelle)

Tante Babette prit une profonde inspiration, ferma les yeux et soupira d’aise. Voilà une année qu’elle attendait ce moment alors elle allait prendre son temps, remonter doucement les vitrines, laisser les formes et les couleurs lui caresser les prunelles, se gorger du flot bouillonnant des odeurs puis attendre ce moment rare où la salive viendrait titiller le bout de sa langue et l’envie envahir son corps tout entier. Monsieur Raymond avait de nombreuses clientes, des clientes quotidiennes, avenantes, dépensières mais... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 18:26 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

04 novembre 2007

On ne déjoue pas la mathématique (Querelle)

Tante Babette prit une profonde inspiration, devant le stand de madeleine, pensant à ce feu Proust, avec l'envie de ressusciter sa défunte et pathétique vie. Après tout, elle est vieille tante Babette, elle n'a plus que ça : les souvenirs, les remembrances. Ne la blâmons pas. Elle regarde l'étalage, donc, qui se présente comme ceci : [   ] [   ] [   ] [   ] [   ][   ] [   ] [   ] [   ] [   ][   ] [   ] [ ... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:10 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
04 novembre 2007

La tante Babette et la princesse dragonne (Lisounette)

"Tante Babette prit une profonde inspiration... et plongea." - Du moins c'est comme ça qu'elle voyait les choses, parce qu'on pouvait difficilement comparer la pâtisserie à une piscine olympique. Ah! Elle avait ses petites manies, la tante Babette! Et il fallait toujours qu'elle retienne sa respiration avant d'entrer dans la pâtisserie. Une fois la porte refermée, et le "cling cling" de la cloche terminé, elle vidait lentement ses poumons, avant de reprendre sa respiration normale. Elle expliquait à qui voulait... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 10:57 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
04 novembre 2007

Goûts et couleurs (AlainX)

Tante Babette prit une profonde inspiration, elle serra les lèvres et se pinça le nez. Ne pas inhaler cette horrible pestilence. C'était chaque fois la même chose lorsqu'elle passait devant cette vitrine. Une sorte de profond dégoût. D'égout, c'était le mot, ça en avait presque l'odeur. Il est vrai que ces soi-disant biscuits avaient la couleur de l'étron. Ils osaient en ériger des montagnes de ces saletés à vous faire devenir diabétique. Et toutes ces vieilles biques qui se précipitaient pour acheter. C'était immonde. Hélas, elle... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 09:54 - - Commentaires [12] - Permalien [#]