Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

08 novembre 2007

Lu et approuvé ! (le chien)

Tante Babette prit une profonde inspiration et ferma les yeux devant l'étalage. - "Mon dieu !" fit-elle. À ces mots, des cheveux noirs, lissés au "Pento" émergèrent d'entre les tablettes pour affleurer une paire d'yeux tout ronds, au dessus des boîtes de biscuits. Comme celle d'un Guignol, la tête disparue un moment pour resurgir au dessus d'un comptoir de fortune. La fonction du bonhomme ne faisant aucun doute, tante Babette ne laissa pas le temps au vendeur de se présenter comme tel : ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

08 novembre 2007

vive les cocktails (brigetoun)

Tante Babette prit une profonde inspiration et tenta de dégager son bras, mais tu avais la poigne ferme.Elle posa sa main sur la tienne, qui, sous prétexte de la soutenir, l’entrainait, la tirait en douceur vers la boutique,  ces alignements de gâteaux d’un honnête classicisme, le jaune, l’odeur douce,  un paradis de beurre et  farine.Elle les regardait d’un œil terne, les narines et les lèvres serrées, le chapeau battant de l’aile, petite, frêle, ferme, et elle marmonnait, mais tu ne comprenais pas, ou ne le ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:05 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
08 novembre 2007

Retour (Jujube)

Tante Babette prit une profonde inspiration, et poussa la porte des établissements Burnouf dont le carillon désuet lui chantonna les notes de sa jeunesse. Fondée en 1903, la biscuiterie Burnouf tenait boutique face à l’église de Sortoville ; sa prospérité s’était accrue à la sortie des messes durant deux générations ; mais une habile communication sur les valeurs d’antan attirait désormais bien plus de clients, et l’on expédiait même à Paris. « Chez Burnouf, point ne t’étouffes », la devise de l’aïeul fondateur  avait été... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 10:48 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
08 novembre 2007

Pour quelques biscuits (Anne Bonaventure)

Tante Babette prit une profonde inspiration et un sourire apparut sur son visage si souvent fermé. Elle venait de retrouver sa fiche intitulée :  « prachniklechs » - traduction : sablés au pavot noir. Cette recette elle devait l'avoir écrite il y a bien une soixantaine d'années, juste après son installation à Paris. Ce fut pour elle comme un lien avec sa maman : ces quelques recettes polonaises. Un souvenir d'un autre temps d'une autre histoire d'une autre vie d'une autre..... Bien tout était à sa place sur le plan de... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 09:35 - - Commentaires [14] - Permalien [#]