Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

09 novembre 2007

Des sablés inoubliables. (matarjeu)

Tante Babette prit une profonde inspiration : - Allons, ne te mets pas dans cet état-là. Tu es jeune, ça arrive de commettre un faux pas. Tu t’es fait prendre, tu t’es fait gronder, mais tu as rendu la plaquette de chocolat et le commerçant ne dira rien à tes parents. Il en voit bien d’autres, des vols. Moi-même, dans ma jeunesse… - Toi, Tantine ! - Eh oui, moi aussi, j’ai commis quelques petits larcins… Je me souviens, j’avais douze, peut-être treize ans… ton âge à peu près. Chaque jour en sortant de l’école je passais... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:13 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

09 novembre 2007

Un coin de rue (Uhsn)

Tante Babette prend une longue inspiration. Comme toute personne normalement constituée le ferait, trac au ventre. Voilà où cela mène, cinquante ans avec comme seule compagnie celle d’un neveu. Ça vous amène à demander à ce neveu de vous accompagner, parce que vous n’accordez plus confiance à vos jambes vacillantes, qui risquent de rebrousser chemin. Ça vous fait trembler les mains, qui se trouvent soudainement expertes en sudation. Ça vous fait aussi sentir très fort le parfum fleuri et mettre des robes aux motifs non moins fleuris,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:12 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
09 novembre 2007

Une preuve irréfutable (caleo)

Tante Babette prit une profonde inspiration et ferma les yeux. Que se passait-il ? Que devenait-elle ? Depuis qu'elle avait mis les pieds dans ce marché nocturne, sa tête tournait comme une toupie.Elle ouvrit ses yeux sur le stand d'un marchand de madeleines. Des centaines de pâtisseries, parfaitement alignées dans leurs présentoirs. La tête lourde, elle se pencha vers le présentoir et sursauta lorsqu'une madeleine lui parla.        _ Eh, veille mémère ! Tu comptes quand même pas me manger ?Babette se... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
09 novembre 2007

Confessions fatales.( Charlotte)

Tante Babette prit une profonde inspiration et  puis, croisant les mains sur sa poitrine haletante, elle tomba à genoux avec fracas dans le  confessionnal. Tante Babette n’est pas bigote mais souffre de cette manie bien catholique qu’est la culpabilité. Elle se soigne comme elle peut  mais sans grand résultat. Ses péchés absolus, elle replonge à chaque fois et s’en mord les doigts. Tante Babette est gourmande, elle aime tout : les bonbons, les gâteaux et les beaux  garçons. Cela lui coûte cher en euros et en... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:09 - - Commentaires [11] - Permalien [#]