Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

10 novembre 2007

Partir au bout du monde....(pourquoi pas)

Tante Babette prit une profonde inspiration. Je la trouvai encore plus jolie qu’à son habitude, ses yeux pétillaient et son teint rosissait sous le coup d’une   émotion dont nous n’allions pas tarder à connaître la cause ;
« Voilà mes chéris, j’ai une grande nouvelle à vous annoncer !
– Je m’en vais ! »
-« Tu t’en vas ? »  D’ une même voix nous explosions d’incrédulité.
- « Oui, je m’en vais ! Je pars au bout du monde, de l’autre côté de la terre. Ne soyez pas tristes, ce n’est pas vous que je fuis, c’est toute cette grisaille qu’est devenue ma vie depuis que j’ai dû quitter  le magasin.
Trop  vieille, qu’ils m’ont dit – C’est trop dur pour vous maintenant d’être ainsi debout toute la journée, pauvre Babette. Il vous faut songer à vous   reposer !
- Seulement trois semaines, et  déjà tout me manque, l’odeur vanillée des sablés, les saveurs de cannelle qui flottent dans l’air, la subtile senteur poivrée des fruits exotiques, la brillance des caramels, l’ordonnance des rayons, des boîtes colorées «  Le Paradis des saveurs sucrées «
  Voyez-vous, ce paradis me manque . Il a mis dans ma vie, de la lumière, des plaisirs, pendant tant d’années que j’ en ai oublié qu’au dehors aussi il y avait de la vie, du bonheur et des rires. Aujourd’hui, j’ai du temps à rattraper. Je veux découvrir ce monde que je ne connais pas. Ne soyez pas tristes, vous resterez dans mon cœur ! »
Tante Babette prit une profonde inspiration, sourit de tout son beau visage, et avant de nous quitter disposa au pied du sapin ; boîtes  et sachets,  friandises , biscuits et galettes, tout un monde de tendresse accumulée, celui de notre enfance qui s’achevait.
Petites madeleines , qui allaient nous guider sur le chemin chaleureux que Tante Babette nous avait fait  connaître.

Posté par Coumarine à 10:19 - pourquoi pas - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

  • Ca donne envie de connaître la suite: où part tante Babette?
    Pour, moi, la seconde partie est la plus belle, la plus réussie.

    Posté par cassy, 10 novembre 2007 à 10:32
  • C'est un texte magnifique! Tout en beauté subtile. Vivement que tu nous décrives aussi bien tout ce que Babette va encore découvrir !

    Posté par virgul, 10 novembre 2007 à 11:47
  • J'en ai l'eau à la bouche. A quand la suite?

    Posté par mab, 10 novembre 2007 à 12:27
  • Je ne crois pas qu'il y ait une suite. Tante Babette a déà vécu la suite. J'espère me tromper bien sûr mais cette histoire m'inspire plus de tristesse que d'espoir. Disons qu'elle m'inspire tout court et que je la trouve très belle.

    Posté par Arthur HIDDEN, 10 novembre 2007 à 18:31
  • Moi je la vois partir dans les îles, au soleil et passer sa journée à cuire des gâteaux odorants sur un feu de bois, je me trompe ?
    Dépaysement garanti !

    Posté par Sodebelle, 10 novembre 2007 à 20:07
  • Elle a bien raison de vouloir rattrapper le temps perdu : mais le pourra-t-elle ? C'est ce que l'on peut lui souhaiter, elle est terriblement touchante et ton texte aussi !

    Posté par Amanda, 11 novembre 2007 à 11:10
  • Bien joli texte et je souhaite que Tante Babette lors de son voyage goûte aux saveurs des pays exotiques.. loin loin.. dans des pays où il fait toujours beau et où la douceur du climat n'est que miel...

    Posté par ilescook, 12 novembre 2007 à 18:33
  • Beaucoup de tendresse pour caresser un sujet grave.

    Posté par jujube, 07 décembre 2007 à 18:25

Poster un commentaire