Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

23 novembre 2007

29_Les croissants chauds (Brie)

Je n’ai pas mis les bonnes chaussures ce matin. J’aurais dû m’en douter. Aujourd’hui, nous sommes Dimanche et une fois de plus, la patronne m’a envoyé en urgence acheter les croissants chauds. Le samedi soir, Madame reçoit son Amant. Ah celui-là, le moins qu’on puisse dire, c’elle qu’elle l’adore. Elle est aux petits soins avec lui et chaque dimanche matin , il a droit à son petit déjeuner au lit, avec croissants chauds, jus d’orange et tout le tra la la.. Quelques fois, elle m’envoie même cueillir une fleur au jardin qu’elle dispose amoureusement dans un petit vase sur son plateau.
Si elle s’apercevait des petits clins d’œil qu’il me lance en coin, elle en deviendrait folle !!

En attendant, une fois de plus, il a fallu que je mette mes chaussures en vitesse, mon manteau et que je cours à la boulangerie. Cette même boulangerie qui m’oblige à traverser cette place, triste et plate, traversée de courants d’air, dans la grisaille d’un matin tout juste levé.

Non, seulement je dois marcher vite pour l’aller mais presque courir pour le retour : il faut que les croissants restent chauds,  alors qu’il suffirait d’un petit passage au four. Mais non « ils ne sont plus aussi croustillants » me rétorque t’elle, avec ce petit sourire ironique que  j’abhorre.

Et chaque fois, je suis étonnée d’apercevoir tous ses gens se promenant de si bon matin ! Ah s’ils faisaient du ménage toute la journée comme moi, le Dimanche, ils feraient la grasse matinée !

Et me voilà, chaussée de ces mocassins souples, ceux que j’utilise lorsque je dois nettoyer les pièces de moquette,  ces mocassins qui laissent traverser la froideur et me gèlent les orteils. Et dire qu’en plus, je n’en ai pas d’autre paire. Il me faudra les laver et les sécher avant l’après-midi pour nettoyer les chambres ! Mais pourquoi ne me suis-je pas rappeler qu’elle me faisait le coup tous les Dimanches ? J’aurais enfilé mes bottes même avant son injonction !

Heureusement, demain c’est lundi…

Posté par _Sammy_ à 08:00 - Brie - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

  • Et pendant ce temps, l'amant tenu au chaud reste-t-il croustillant ?

    Posté par Gino Gordon, 23 novembre 2007 à 17:33
  • et les acheter la veille, et les passer au four, en faisant un bruitage du coté de la porte, tu as essayé ?

    Posté par brigetoun, 23 novembre 2007 à 18:58
  • ce serait encore plus féroce si la narratrice était un narrateur...

    Posté par matarjeu, 23 novembre 2007 à 20:14
  • on dirait "le journal d'une femme de chambre"

    Posté par ilescook, 24 novembre 2007 à 00:39
  • A sa place, je me serais pris un ou deux croissants pour ma consommation "perso" et puis je les aurais apporté avec un jloi petit tablier tout frisotant et rien en dessous....

    Tu nous emmènes dans un autre monde, j'aurais bien aimé une suite...

    Posté par Amanda, 26 novembre 2007 à 14:51

Poster un commentaire