Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

23 décembre 2007

Mon nouveau copain ? (Largo)

Ah, j' te dis pas. Si, justement, y a pas à dire : au début, il ne me dit pas grand-chose. Puis, je me dis : Audrey! Tu ne vas pas dire non. Dis? Ce n'est pas de ton âge.
D'ailleurs, cela me dit. Tu peux pas savoir!
Il y a même anguille sous roche et pas du menu fretin ! Alors, moi, je ne lui fais pas des yeux de merlan frit. Car ce n'est pas un maquereau ! Non, du beau poisson et frais comme un gardon.
Et je le laisse me conter fleurette. C'est évident. Il me fait de l'œil. Oh, rien que de la poudre aux yeux ! Il me fait du pied et même du mollet: ça me fait une belle jambe, mais pas de quoi prendre son pied.
Après, il tente d'effeuiller la marguerite. Moi, je deviens pivoine! Même si dans la vie je suis pervenche, j'ai mon petit côté fleur bleue. Faut pas charrier dans les bégonias!
Oui, car même s'il me fait un effet bœuf, je suis à cheval sur les principes. Je manque de l'envoyer paître. Mais il peut faire la tête de mule ou braire comme un âne. Alors, pour ne pas mettre la charrue avant les bœufs, je lui fais faire le pied de grue. Y a pas de lézard. Je joue simplement au chat et à la souris jusqu'à ce qu'il en ait la chair de poule. Pas plus ! Pauvre minet !
Moi : je me tâte… Pourtant, il me touche… A tel point que je n'y vois plus clair. C'est troublant. Mais, j'y vais. Je me lance. Tête baissée. Enfin, presque.
Car je ne suis pas une sainte Nitouche. Je ne crois plus à saint Nicolas! Je ne veux pas attendre la saint Glin–Glin et encore moins coiffer sainte Catherine.
Alors, comme je vois qu'il est mûr, prêt à croquer la pomme, moi, bonne poire, je mords à pleines dents au fruit défendu. Et ça, juste au moment où, cerise sur le gâteau, ma framboise frivole !
Que du bonheur ! Génial, non ? Quoi que … ? Je ne sais plus où j'en suis. Enfin si. Quelque part, je me dis. Ça y est ! Tout à fait. Ou alors peut-être…
Tiens, c'est mon télé faune ! Cela ne peut être que lui ! Quand on parle du loup …
Allez, je te laisse.
Bisous.
A + !
Et joyeux Noël à toi aussi.

Posté par patitouille à 17:00 - Largo - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Je ne sais plus où j'en suis. Enfin si. Quelque part, je me dis : ce texte est tout simplement génial et il s'effeuille comme une marguerite en s'arrêtant à la folie. Merci pour cet abécédaire animal et végétal. J'ai bien ri.

    Posté par Noisette, 23 décembre 2007 à 18:06
  • Mais où va-t-il chercher tout ça ! Bravo...

    Posté par Pivoine, 24 décembre 2007 à 00:25
  • Morte de rire, incontrôlable Largo, incontournable !
    Pour " La framboise frivole" j'ai une explication, c'est le nom d'un excellent duo de musiciens qui jouent un spectacle déjanté à Bruxelles en ce moment...
    Pour le reste,je ne sais pas où Largo vogue...

    Posté par Amanda, 24 décembre 2007 à 15:39
  • Largo, ce sont deux consignes imbriquées que tu t'es imposé ! Et c'est avec brio et drôlerie que tu y réponds. Un très très bon moment de lecture.

    Posté par virgul, 27 décembre 2007 à 18:12

Poster un commentaire