Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

10 janvier 2008

2.Une nouvelle vie (Naïra)


 

J'ai bien fait le tour de la question…et çà ne peut plus durer.

Notre relation ressemble à une pièce aveugle, sans chaleur et sans lumière, sans ouverture sur le monde. J'étouffe. Depuis que nous nous connaissons je ne vois plus la vie qu'à travers des persiennes, par petits bouts.

Je ne me vois pas continuer avec toi. Non, ne me retiens pas, je m'en vais, et tes larmes n'y changerons rien. Tu vois, j'ai quelqu'un d'autre dans ma vie. Quelqu'un qui prend de plus en plus de place, qui est présent, éveillé et qui me procure des sensations que je n'ai jamais connues avec toi.

Je pars demain. Oui, je rentre chez mes parents, en attendant de trouver un autre logement, tu peux garder l'appartement. Non, je ne garderais pas les clefs, je déménage mes affaires demain, Lionel vient m'aider à tout récupérer. Au fait, tu peux garder la machine à laver, je sais que nous l'avions acheté ensemble, mais j'en trouverais une autre.

Son nom ? Je ne le connais pas encore. Une bêtise ? Non, crois moi, j'y pense depuis deux mois déjà, et c'est mieux ainsi. Oui, pars quelques jours, cela vaut mieux. Quand tu reviendras je serais partie. Adieu.

Elle s'approcha d'une fenêtre, et tout en écartant les volets d'une main, pour laisser entrer la lumière, elle posa l'autre main sur son ventre, promesse d'une vie meilleure.

Posté par Coumarine à 17:32 - Naïra - Commentaires [15] - Permalien [#]

Commentaires

  • oU là!
    étonnant la finale...
    La main sur le ventre...est-ce la promesse d'une vie meilleure, ou plus que cela? d'une nouvelle vie?
    Naïra..;tu laisses s'installer le doute...
    Et c'est très bien ainsi...
    bravo!

    Posté par Coumarine, 10 janvier 2008 à 20:51
  • "Quelqu'un qui prend de plus en plus de place, qui est présent, éveillé et qui me procure des sensations que je n'ai jamais connues avec toi."
    Quelqu'un qui n'a pas de nom, encore.
    En saura-t-on peut-être plus dans moins de 9 mois Naïra ?
    Bien amené en tout cas.

    Posté par Noisette, 10 janvier 2008 à 22:31
  • dis moi quand il faudra que je passe pour les affaires naïra ( oui je m appelle aussi lionel ). Tres bon texte, qui se conclue sur un suspens intéressant.

    Posté par lio, 11 janvier 2008 à 03:08
  • une histoire quelque peu délicate...
    car séparation et ....
    dans qq mois un petit être!
    une nouvelle vie
    certe, mais à quel prix ?

    en tout cas, une belle mise en mots de la consigne et la photo.

    Posté par rsylvie, 11 janvier 2008 à 09:09
  • Une chute bien amenee, un texte plein d'emotions.

    Posté par Janeczka, 11 janvier 2008 à 09:45
  • Jolie chute ! (mais, ce bébé, qui est son papa ? c'est bien mystérieux...)

    Posté par Posuto, 11 janvier 2008 à 10:14
  • Cette ambiguïté entre les deux nouvelles vies me laisse un goût un peu amer. Je rejoins rsylvie.

    Posté par Farfalino, 11 janvier 2008 à 13:04
  • Chute bien amenée mais à sa place, je prendrais la machine à laver : elle va en avoir besoin avec le bébé ! Sorry, mon côté pratique ruine tout !

    Posté par Sodebelle, 11 janvier 2008 à 18:32
  • ou menteuse ayant anticipé, ou voleuse

    Posté par brigetoun, 11 janvier 2008 à 18:52
  • Quelle belle chute!
    J'imagine que le père est celui qui est quitté et alors le texte devient à mes yeux vertigineux: ces insectes mâles qui disparaissent dès qu'ils se sont accouplés ...

    Posté par Arthur HIDDEN, 11 janvier 2008 à 20:30
  • La dernière phrase est très belle. Tu as bien fait de l'écrire en plus gros. Elle donne encore plus de sens à ton texte. Bravo

    Posté par cassy, 12 janvier 2008 à 10:06
  • Joli texte mais....une maman qui ne donne pas au moins sa chance au papa...je ne sais pas....ça m'attriste.

    Posté par Kloelle, 13 janvier 2008 à 16:52
  • très joli texte toute en sensibilité et consignes respectées ; merci pour cet instant .

    Posté par Eva-Alix, 14 janvier 2008 à 17:13
  • "…je m'en vais, et tes larmes n'y changerons rien."…

    Comme dit si bien Verlaine : "Au vent mauvais…"

    Bon encore un géniteur qui ne connaîtra pas la chance d'être papa, juste celle peut être, de verser une pension alimentaire.
    ahh la la.

    Posté par le chien, 16 janvier 2008 à 14:37
  • Bien joli texte ... mais dure histoire pour le futur BB

    ....je ne crois pas pour ma part qu'elle demandera une pension alimentaire.

    "elle a fait un bébé toute seule..." enfin, elle en donne l'impression !

    Posté par ilescook, 16 janvier 2008 à 15:42

Poster un commentaire