Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

12 janvier 2008

10. A vaincre sans péril etc. (Sodebelle)

  J’ai bien fait le tour de la question, une question fermée, fermée à clé, avec chaîne et cadenas, c’est tout à fait toi : enfermée dans ta tête, enfermée dans ton corps, forteresse impénétrable.   J’ai essayé d’entrer, de m’immiscer, de m’infiltrer mais tout était verrouillé, les portes, les volets, les fenêtres … seules les meurtrières étaient ouvertes mais trop étroites pour m’y glisse, et dangereuses aussi ! Une flèche, une coulée d’huile brûlante, une boule de poix enflammée… Tu aurais pu me... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

12 janvier 2008

9. Envisager une fin. (Brigetoun)

’ai bien fait le tour de la question, et je ne sais finalement pas. M’as-tu aimée ? Etais je seulement flattée et heureuse d’avoir été vue.C’était joli, c’était gai, et nous tentions avec un entêtement plein de désir de trouver nos points communs, hors nos rencontres charnelles.Ma foi il y en avait, ou nous le pensions un moment. Et nous nous armions de rubans et de limes pour abouter nos différences, avec un peu de jeu dans les jointures, pour que cela soit charmant, mais pas trop, surtout pas trop.Et nous partions ainsi... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
12 janvier 2008

8.LA SURPRISE (Lorraine)

        J’ai bien fait le tour de la question...et j’ai enfilé mes gantsrouges. Des gants longs, sensuels, en peau douce, qui épousent la main,la rendent câline, attirante, que dis-je, frôleuse.  Assortie auxescarpins. Puis je suis partie...         Il ne m’attend pas. J’aime les surprises. Je prépare la mienne avecdélectation. Ma robe noire m’emprisonne comme un fourreau sous la capequi m’enveloppe. Je ressemble à une espionne, non, à une femme fataledes années 30. J’adore me... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:50 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
12 janvier 2008

7. Esprit (Kiki)

J'ai bien fait le tour de la question, et c'était difficile, parce qu'iln'y avait pas de sens linéaire, ni de limites et j'avais peur de meperdre en route. Je ne sais plus qui je suis ces derniers temps.J'ai entendu des voix, mais je n'ai pas compris les mots. Parlaient-ilsdans une langue inconnue ou nouvelle ? Il y avait aussi ces lumières etce manque de lumière, ce flou, et j'ai pensé aux matins ensommeillés,ouatés, aux anciens matins, tout s'effiloche, quel jour sommes-nous ?Les arbres, le jardin, mais pas d'odeur. Je me déplace... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]