Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

13 janvier 2008

12. Au club Med (Arthur Hidden )


 

 

 J’ai bien fait le tour de la question, je suis bien coincé. Il faut dire qu’avant, j’avais aussi bien fait à fond le tour du propriétaire, ou plutôt de la propriétaire.

 

 Quelle classe, ces femmes de la cinquantaine ! Comment s’appelle-t-elle déjà ? Marlène ? Quelle expérience ! Quel appétit ! Quelle gourmandise pour mes vingt six ans ! J’en suis tout retourné.

 

 Maintenant elle dort à côté de moi, seulement habillée de cette légère moiteur qui rend son corps si craquant. Comment fait-elle pour avoir une peau qui sente si bon ? On dirait une pêche légèrement caramélisée. A vous donner envie d’en reprendre.

 

Si son blaireau de mari, qui devait passer l’après-midi à la pèche au gros, n’était pas rentré trop tôt.

 

Il a posé sa grosse paluche sur les volets à claire-voie de la porte fenêtre de la chambre. A juger d’après sa taille le monsieur doit être du genre costaud. Il parle avec un autre homme de la partie de pêche annulé. Mais d’un instant à l’autre il peut ouvrir les volets et entrer dans la chambre. Pas moyen de s’échapper.

 

 Aïe, aïe, aïe ! Quand il va me voir, il va me faire une tête au carré. Il va falloir que je raconte à Elodie que je suis une fois de plus tombé dans les escaliers pour expliquer mes coquards.

 

 J’ai beau faire le tour de la question, je suis bel et bien coincé !

Posté par Coumarine à 10:05 - Arthur Hidden - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

  • Ca, c'est sûr que j'aimerais pas être à sa place !
    Il pourrait faire du bouche à bouche à Marlène et expliquer au mari qu'elle a fait un malaise au cours d'aérobic !

    Posté par Sodebelle, 13 janvier 2008 à 11:36
  • je suis d'avis avec sodebelle, mais comment il fait pour expliquer à elodie qu'il est devenu secouriste ?

    ha ! la fougue de la jeunesse !!!

    Posté par rsylvie, 13 janvier 2008 à 11:52
  • Ton texte me met de bien bonne humeur ce matin.Oui, il est dans de beaux draps ! Il faut savoir assumer maintenant...

    Posté par Noisette, 13 janvier 2008 à 12:09
  • Y'a pas une armoire où il pourrait se cacher ...!
    après un bon moment avec Marlène, il va passer un mauvais moment avec le blaireau. J'ai bien aimé ton texte.. sympa !

    Posté par brigou, 13 janvier 2008 à 13:37
  • Comment cela ? Il n'y pas de placard au Club Med ? Et sous le lit ? Et puis, si le mari entre par la fenêtre, pourquoi ne pas filer par la porte ? Ce personnage est bien jeunot pour ignorer autant les ficelles du métier. En tout cas la consigne est formidablement respectée. Bravo !

    Posté par Joe Krapov, 13 janvier 2008 à 14:38
  • Voilà ce que c'est que de jouer au docteur...!
    Très drôle, ce texte.

    Posté par Posuto, 13 janvier 2008 à 15:38
  • Oh...on a envie de lui venir en aide....il est si charmant, charmeur....lol

    Posté par Kloelle, 13 janvier 2008 à 17:03
  • on y est...

    avec le petit gigolo qui se fait prendre la "main" dans le sac et maintenant?
    Ton texte est fort bien tourné, léger et drôle.

    Posté par fabeli, 13 janvier 2008 à 21:57
  • oui un texte bien enlevé , une jolie petite "tragi-comédie" à la "popey" dans les bronzés, mais avec les mots plutôt qu'avec les images, bravo !

    Posté par Eva-Alix, 14 janvier 2008 à 17:08
  • rigolo, bien mené, un moment de lecture très agréable

    Posté par matarjeu, 14 janvier 2008 à 20:58
  • Un bon moment de détente ce texte là ! Merci !

    Posté par ilescook, 16 janvier 2008 à 16:33
  • Bien vu Arthur, comme si on y était...
    A propos, t'es déjà aller au Club Med ? A te lire, ce sont des choses qui ne s'inventent pas !
    Oh ! Oh !

    Posté par Amanda, 18 janvier 2008 à 15:06
  • Le club Med tel que je le décris, j'en rêve!
    Ah les femmes à la cinquantaine épanouie!

    Posté par Arthur HIDDEN, 19 janvier 2008 à 16:00

Poster un commentaire