Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

13 janvier 2008

13. Le maillon éjectable (Boo)

J'ai bien fait le tour de la question.

Comme elle était affichée sur une table ronde lumineuse, au centre du plateau, j'ai du un peu marcher.

Au premier tour, on n'entendait que le cliquètement de mes béquilles.
Au deuxième tour, Bob le présentateur a dit "Je crois que Benoît fait le tour de la question !". Le public a beaucoup ri.
Au troisième, mes jambes me faisaient mal. Mes reins aussi.
Je n'ai pas fini le quatrième tour. J'ai dit : 
"Fleur".

"Fleur !" a répété Bob. "Aha, fleur ! Et vous, public, qu'en pensez-vous ? La réponse est-elle fleur ?"

Le public a applaudi. Hué. Trépigné. Le public ne savait pas mieux que moi, alors il a fait beaucoup de bruit. 

"Voyons, Benoît… C'est donc votre réponse. Hé bien nous allons voir ce que l'ordinateur nous dit, n'est-ce-pas ?"

J'ai pas répondu. J'étais venu ici pour donner une seule réponse, ma réponse était "fleur". Maintenant, je serrais les fesses, et c'est tout.

La régie a lancé sa petite musique flippante. Sur la table ronde, les lettres se sont brouillées. Un nouveau mot est apparu.

"HERBE".

J'ai entendu un long hurlement. Celui de Lili. Immédiatement couvert pour les clameurs du public.

Le présentateur a secoué la tête d'un air très affligé. "Vous connaissez les règles, Benoit, n'est-ce-pas ?" il m'a dit sur un ton grave.

Tu parles ! Avec une audience de 3 millions de spectateurs par jour, il ne devait pas se trouver grand monde pour l'ignorer, dans la Ville-Bulle.

Mais si on y pensait trop, on jouait pas. Alors je m'étais juste concentré sur les 100 litres d'eau détoxifiée promises au gagnant. J'avais joué. Et apparemment, j'avais perdu.

Bob m'a regardé bien droit dans les yeux, avec ses lèvres un peu pincées, comme s'il était très désolé. Il s'est retourné vers le public et il a dit, en reprenant sa voix de réclame "Benoit, maintenant, c'est l'heure d'ouvrir le volet !"

Le public a rugi. Je n'entendais plus Lili. Ils avaient du l'évacuer. C'est mieux, je crois.

Deux molosses de la prod m'ont escorté. Comme le studio est bâti contre la paroi de la Ville-Bulle, ils peuvent faire ça en direct. Pas besoin d'attendre que le pauvre gars soit convoyé jusqu'à une Sortie, comme à l'époque de "L'Eau ou l'Air".

La paroi du sas est transparente, pour que le public et les caméras puissent tout suivre. Elle coulisse. On m'y propulse. Je tombe à genoux devant le volet. Derrière moi, ça se referme.

La chaleur est déjà intolérable. L'air à peine respirable. Je pose ma main à trois doigts sur le volet, et le pousse.

Posté par Coumarine à 17:10 - Boo - Commentaires [22] - Permalien [#]

Commentaires

  • Hallucinant cette télé réalité. Bien menée en tout cas ton histoire.

    Posté par Arthur HIDDEN, 13 janvier 2008 à 18:38
  • Ouah !!!!!!

    Posté par Kloelle, 13 janvier 2008 à 19:21
  • Ouche !!!! On préfère ne pas savoir ce qu'il y a derrière ce foutu volet !

    Posté par Posuto, 13 janvier 2008 à 19:47
  • atroce

    Vachement bien suggéré en seulement quelques lignes, terrifiant, ce monde impitoyable et sans eau.
    On se croit dans ce film de télé réalité sous une bulle, je n'en retrouve pas le nom. Avec un personnage central trompé depuis le début sur son rôle, filmé du matin au soir et "appartenant" même à la chaîne de télé qui l'a adopté à la naissance!

    Posté par catcatcat, 13 janvier 2008 à 21:40
  • Merci pour vos commentaires

    Catcatcat : tu dois parler du film "Truman Show" je pense, d'ailleurs il est passé y'a pas longtemps à la télé...

    Ca a été un peu rude de me limiter aux 2000 caractères, j'ai un peu (beaucoup :p) débordé.

    J'ai gardé une version un peu plus longue que j'ai publié sur mon blog (http://anecdotes-coquillettes.over-blog.fr).

    Et merci encore aux organisateurs de PP, c'est bien sympa ces ptites consignes

    Posté par Boo, 13 janvier 2008 à 21:48
  • Bravo!

    on passe de télé réalité à télé mortalité!
    Argh! où est ce qu'on signe pour surtout ne pas jouer?

    Posté par fabeli, 13 janvier 2008 à 21:51
  • j'aurais envi de dire :
    "c'est votre dernier mot, jean Pierre ?"
    mais l'histoire est trop tragique pour en rire.

    une interprétation trés originale et bien conduite de la consigne.

    Posté par rsylvie, 13 janvier 2008 à 21:57
  • Très original ce texte qui nous amène à réfélchir sur les dangers de la téléréalité. Pas ci loin de ce qu'on voit à la télé!

    Posté par cassy, 14 janvier 2008 à 08:59
  • Ca me rappelle 'The Running Man' (le livre, je n'ai pas vu le film), terrible ce futur impitoyable!!

    Posté par Janeczka, 14 janvier 2008 à 11:09
  • Bien vu Janeczka, je pensais un peu à ce livre en écrivant ma gribouille (et surtout à son ambiance glauque où la télé-réalité remplace les jeux du cirque, même effet fédérateur, même cruauté)

    Posté par Boo, 14 janvier 2008 à 14:00
  • Super !

    Posté par Oncle Dan, 14 janvier 2008 à 14:51
  • bien trouvé ! c'est dans la mouvance actuelle tous ces jeux de télé-humiliation-réalité

    Posté par Eva-Alix, 14 janvier 2008 à 17:05
  • J'ai beaucoup apprécié, aussi pour tout ce qui est évoqué à coté de cette "ville bulle": les 100 litres d'eau détoxifiée pour le gagnant, l'époque où la sortie était l'eau ou l'air.. On imagine..
    ça m'a fait penser à Acide sulfurique.. "vint le moment où la souffrance des autres ne leur suffit plus; il leur en fallut le spectacle".. un livre qui avait provoqué en moi un profond malaise...

    Posté par regine, 14 janvier 2008 à 17:44
  • c'est effrayant et angoissant,une vraie réussite d'écriture !

    Posté par matarjeu, 14 janvier 2008 à 20:56
  • jolie illustration du monde que nous avons laissé se faire

    Posté par brigetoun, 15 janvier 2008 à 05:41
  • Excellent !

    Posté par clau, 15 janvier 2008 à 05:57
  • Je me félicite de ne plus regarder la télé !
    C'est génial ce que tu as fait là, Boo.

    Posté par Sodebelle, 15 janvier 2008 à 07:42
  • Superbe !
    Une vrai originalité.
    J'ai pensé moi aussi à Running man.
    Mais ici le texte est plus actuel. On est plus dans l'anticipation que la science-fiction, hélas. Il y a la télé-réalité et l'écologie.
    C'est vraiment bien vu. et je le répète, très très original. L'originalité c'est tellement bien !

    Posté par le chien, 16 janvier 2008 à 10:15
  • Un grand bravo pour tant d'originalité et d'invention !

    Evidemment on n'a pas envie du tout de faire partie de cet univers bulle.. ni de ses jeux de réalité qui tournent au tragique !

    Mais vraiment bravo !

    Posté par ilescook, 16 janvier 2008 à 16:38
  • Merci à tous pour vos commentaires si positifs, ça fait vraiment très très plaisir !
    C'est un peu frustrant parfois cette contrainte de taille de texte, et je n'étais pas trop sûre, en si peu de mots, d'avoir bien "rendu" l'univers que j'imaginais.
    Mais vos commentaires me rassurent un peu

    Posté par Boo, 16 janvier 2008 à 19:23
  • Ca jette un froid dans le dos ton texte, brrrr... On se demande jusqu'où ils iront !
    En tout cas bravo.

    Posté par Cassandrali, 18 janvier 2008 à 13:25
  • Excellentissime, même si cela fait frémir....Ou alors, juste une mise en garde : n'allons pas trop loin ?

    Posté par Amanda, 18 janvier 2008 à 15:03

Poster un commentaire