Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

23 janvier 2008

50. Clair-obscur (FC)


 

J’ai bien fait le tour de la question. Les claires-voies des volets obscurcissaient-ils la pièce et le décor ? Diminuaient-ils pour l’œil la chance de se laisser ravir et augmentaient-ils par là l’attrait d’un passage à l’acte et le réconfort d’une jouissance palpable? Ou, au contraire, portaient-ils la responsabilité de cette luminosité subtilement diffuse qui soulignait langoureusement les arabesques du corps, jouait avec les ombres et attirait irrésistiblement mon regard qui hésitait encore quant à l’endroit où se poser? Dans cet antre lumière, cet antre si doux, j’étais ravi de promener sur ce tableau mon regard attendri qui oscillait entre les pointes jumelles qui semblaient crier leur besoin de câlins et l'entre-jambes qui laissait deviner une touffe soyeuse, irisée qui, elle aussi, semblait tout autant quémander mes caresses.

 

Les claires-voies des volets emprisonnaient-ils la lumière et me poussaient-ils à l’acte obscur ou excitaient-ils mon regard pour que mon œil se ravisse et m’entraîne dans mes rêves solitaires ?

 

Ne sachant trancher, je décidai d’y voir plus clair. D’un brusque geste de la main, je repoussai les volets à l’extérieur, inondant la pièce de soleil et de vérité. Le courant d’air reprit immédiatement l'affaire en main. La page glacée du magazine posé sur le lit venait de se tourner… J’étais bien seul !

Posté par Coumarine à 09:10 - FC - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Hihi, j'aime beaucoup la chute!!
    Grand moment de solitude...

    Posté par Janeczka, 23 janvier 2008 à 09:41
  • Lui, le playboy assit sur le Penthouse…

    Ah, oui, super bien vu FC,
    Nous autres, on est tous passé par là, et le fantasme solitaire est ici fort bien raconté. Une approche de la consigne très particulière et vraiment originale.

    Aaaah une page de "Penthouse" pliée en 4 dans un "Rahan" ou un "Lucky Luke"… toute une époque.

    Posté par le chien, 23 janvier 2008 à 09:53
  • J'adore !! Ces trois longues questions en début de texte m'avaient pourtant laissée perplexe : mais où voulait en venir l'auteur ?
    Maintenant je sais et j'en souris encore...

    Posté par Noisette, 23 janvier 2008 à 10:50
  • trop de lumière vient dissoudre le fantasme, tout en clair obscur. Joli.

    Posté par lio, 23 janvier 2008 à 11:20

Poster un commentaire