Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

25 février 2008

17. Evaporation (Maline)

Il n’en a parlé à personne.
Oh, il a bien essayé, risqué un mot à la pause café, glissé un autre à sa moitié, offert la sonorité d’un dernier au silence du ciel, disséminé une lettre dans chaque pièce qu’il traverse, éparpillé une syllabe dans chaque main qu’il sert, saupoudrer un fragment de phrase à chaque chose que ses yeux voient ; jusqu’à ce que le puzzle soit si mince qu’il soit impossible de le reconstituer.
A moins de l’écouter.
Or qu’écoute un café froid si ce n’est les ébullitions de sa propre substance, un associé préoccupé si ce n’est le tintement de son porte-monnaie, une moitié aveugle et amoureuse si ce n’est les « je t’aime » qu’il faut lui souffler, le silence dépeuplé si ce n’est l’agrément de son espace vide, le ciel clair si ce n’est l’imperceptible bruissement d’un orage proche ?
Il n’a rien dit.
Puisqu’à son secret ne répond que l’écho plat de son propre timbre et les rires flous des passants. Il n’a rien dit, rien dit vraiment puisque sa voix s’est évaporée ; peut-être n’a-t-elle jamais existé…

Posté par patitouille à 09:30 - Maline - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

  • Un texte très subtil que j'ai beaucoup apprécié

    Posté par clau, 25 février 2008 à 09:38
  • j'aime beaucoup ce texte délicat et profond

    Posté par mimik, 25 février 2008 à 10:12
  • bienvenue sur PP, Maline

    comme je te l'ai déjà dit, je trouve que ton texte tranche franchement avec ceux déjà reçus.

    il se dégage de tes mots une réflexion profonde et subtile que j'apprécie beaucoup. et pourtant elle n'alourdit en rien ton récit.
    c'est très poétique, musical, et ça dénote une connaissance de l'autre intéressante.

    j'aime la façon dont tu décris ce nombrilisme qui souvent nous porte, et qui vient altérer nos faculter à accueillir l'autre, et à l'entendre.

    un grand bravo pour ta première consigne chez nous, Maline ! )

    Posté par pati, 25 février 2008 à 10:55
  • Bonjour à tous les trois, et merci de m'avoir écoutée !
    Amicalement,
    Maline

    Posté par Maline, 25 février 2008 à 15:41
  • Tout en finesse... j'aime beaucoup. Un beau premier texte.

    Posté par Janeczka, 25 février 2008 à 22:58
  • Un texte étrange qui évoque l'incommunicabilité, tout en jouant au surréalisme. J'apprécie énormément cette façon d'écrire qui dit tout en ne disant rien...Remaquable!

    Posté par Lorraine, 26 février 2008 à 11:15
  • " éparpiller, saupoudrer..." C'est vraiment très poétique et très poignant, ce texte sur les gens qui n'écoutent personne qu'eux même, cette solitude si fréquente !
    Chapeau !

    Posté par Amanda, 26 février 2008 à 14:26
  • Moi ce que j'aime surtout, c'est la musicalité de ce texte! cela peut paraître bizarre mais il me semble qu'il pourrait facilement se chanter!

    Posté par catherine, 29 février 2008 à 22:14

Poster un commentaire