Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

14 février 2008

25. Cas de narrateur enchaîné (Iconic Popup)

J'ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sacEt puis j'ai arraché méthodiquement chaque pageSans les relire puisque je connais par cœur tout ce que j'écrisTous ces signes soigneusement alignésCalligraphie de ma douleurExpression de mon âme déchiréeLettres miroir de ces instants de véritéOù les mots ont un sens avant que l'encre sècheEt que le temps s'effrite en me laissant son vide Poussé par la vérité du désirJ'ai pris la plumePour dire au mondeL'importance de la pensée qui m'obsèdeTant qu'il faut qu'elle sorte Que... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 09:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 février 2008

24. Avec (Petits mots)

J’ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon sac. J’ai sorti mon sac usé de l’armoire. J’avais enfermé toute une période de ma vie dans ce cahier. Et mes souvenirs avec… Je les imaginais, comprimés,  aplatis entre les pages, désormais dépourvus de relief. Des souvenirs d’une banale platitude. J’imaginais que le fermoir du cahier rouge serait, à jamais,  un cadenas inviolable. Que ce petit bout de ferraille allait rouiller, puis s’effriter et peut être disparaître. Et mes souvenirs avec… Je pensais les... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 19:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
13 février 2008

23. Le patrimoine (Laura VANEL-COYTTE)

"J'ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac » pour y chercher le code d’un des cadenas du portail de la maison de campagne de mon père. Il me l’avait donné un jour de faiblesse sentimentale. Il n’y allait plus tellement depuis la mort de sa mère et même bien avant, d’ailleurs, c’était une corvée pour lui d’y aller.  Pourtant, c’était son patrimoine (qui partait en ruines) et il avait peur que mon mari mette la main dessus. Il avait aussi peur des voleurs qui s’étaient introduit dans la propriété... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
13 février 2008

22. Grises pensées (P'tite Lutine)

J'ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac.C'est un cahier à croquis, je m'assoie sur un banc en face d'une grille.Et je commence à dessiner cette grille rouillée, fermé par deux cadenas.En dessinant, mes pensées s'envolent, pourquoi deux cadenas, c'est étrange surtout qu'en regardant bien, on se rend compte qu'un seul cadenas suffit, pourquoi un cadenas à clef, pourquoi un cadenas à code ? Peut être que la chaîne est trop courte... Pourquoi ?Je dessine toujours...  Cette grille fermée m'intrigue, m'inquiète...Mes... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 10:14 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
13 février 2008

21. Les cahiers au feu (Charlotte)

J'ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac. Et je l’ai jeté au feu. Voilà c’est fait ! On n’en parle plus ! Bon débarras. D’ailleurs tout ce qu’il y a dedans, je le connais pour l’avoir écrit des centaines de fois: des histoires d’états d’âme, de cœur, de corps triste ou malade. Cela n’intéresse personne. Et puis tout cela, c’est du passé, pas toujours très simple, c’est vrai, mais faut passer à autre chose comme on se le répète à longueur d’année et de journée, avec  toute la mauvaise volonté mal placée. ... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 09:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
12 février 2008

20. Tout est rouge (Noisette)

J’ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac ; ce sac informe qui tenait en équilibre instable sur le petit porte-bagages de mon vélo et dont le tendeur n’arrivait pas toujours à contenir l’envie de fuir et de s’étaler de tout son long sur la chaussée, à ma grande confusion. Je devenais alors rouge, de cette couleur cramoisie que je haïssais autant que celle coquelicot de ce cahier. Ce cahier pas besoin de l’ouvrir ; je savais exactement ce qu’il contenait. Rien que d’y penser ma gorge se serrait et mon cœur... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 18:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

12 février 2008

19. Ma sidération (Brigetoun)

J’ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac (que diable y faisait-il ? enfin, tant mieux, cela tombait bien), j’ai arraché une page et cherché où m’appuyer pour écrire, mais justement il n’y avait plus d’endroit. J’ai posé la feuille sur le cahier, en équilibre entre hanche et bras gauche, et, prête à noter,  j’ai tourné la tête vers la gardienne un peu en retrait. Et pendant qu’elle expliquait son étonnement ce matin, lorsqu’elle avait vu cela avant de m’appeler, et que peu à peu son ton devenait véhément, ses... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:34 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
12 février 2008

18. Le placard (Cassymary)

J'ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac et je l’ai ouvert. J’étais seule dans cette allée de gravillons blancs. J’ai commencé à lire à haute voix. Le vent emportait mes mots. Qu’importe. Là où tu étais, tu ne m’entendais pas, tu ne m’entendrais plus.     La porte du placard s’est refermée, et j’ai entendu la clef du cadenas. J’ai retrouvé sous la marche de l’escalier le cahier et le stylo, et puis la lampe de poche que je t’ai piqué la semaine dernière. Maintenant j’écris. C’est rien que... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 10:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
12 février 2008

17. Souviens-toi de moi (Fabeli)

J’ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac. Le quai du métro sera bientôt noir de monde. Quelques pages encore à remplir et il sera terminé. Je le feuillette et remonte ainsi le temps. Mars : le licenciement. La haine, l’écœurement.Mai : le divorce. Violence de mots, de sentiments.Juin : l’hôtel puis les foyers. La solitude, la honte, la peur.Octobre : première nuit dans la rue. Le froid, l’alcool. On se croit à l’abri, de l’autre côté du monde. On va, on vient, on vit, la barrière paraît solide. Mais soudain le... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 09:53 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
11 février 2008

16. Quand Mélanie se déchaîne (Amanda)

J’ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac. Et j’ai commencé à noter la fréquence des contractions. Je n’avais, comme d’habitude, rien préparé et attrapé au jugé ce sac où j’avais jeté un peu de tout en vrac. A mon 8e mois de grossesse, ma valise n’était pas faite, pas prête. Moi non plus d’ailleurs, je n’étais pas prête. Mais refaite, ça, oui ! Et drôlement ! Heureusement que le chauffeur de taxi n’a rien vu. Pas vu, pas pris… «  Mélanie, ma fille, qu’est-ce que tu as pu être bête ! Tu... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 18:51 - - Commentaires [5] - Permalien [#]