Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

05 avril 2008

31. De nuit comme de jour (Imago)

C'est étrange, depuis que je ne travaille plus, je me sens de plus en plus fatigué. Pourtant, quand je tentais d'imaginer cette période bénie, appelée de mes voeux si souvent, où mon dur labeur de salarié serait couronné par une retraite à répartition, et sa complémentaire - toute une vie à cotiser ! -, je n'imaginais que ce serait si difficile, l'après.
J'avais pourtant tout préparé. En prévision de ce repos bien mérité, je m'étais concocté un programme d'activités et de sorties féérique à tel point que ma femme me disait : "On ne fera jamais tout ça. Où iras-tu chercher les sous ? Et quand est-ce qu'on gardera les petits-enfants, hein ?"
Moi, benoîtement, je ne répondais pas et souriais en rêvant aux plages de sable fin des Caraïbes, aux crépuscules ouatés sur la vallée du Nil, aux grandes étendues verdoyantes du Connemara, aux mains douces et raffinées des masseuses thaïlandaises ...
Ma femme haussait les épaules en grommelant : "Pauvre fou".
Maintenant, je dispose de tout mon temps à moi. Oui, j'ai oublié de vous dire : ma femme ne m'a pas suivi dans les pérégrinations. Et je suis crevé. A tel point qu'il me prend d'envier les longs trajets brinquebalants du métro parisien, avec sa cohorte de salariés endormis.
Avant, toute la sainte journée, je dormais. J'étais gardien de nuit. A présent, je suis sur le pont 24 heures sur 24.

Posté par Vertumne à 17:00 - Imago - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

  • et bien..voilà ce que c'est!
    A trop rêver, on perd contact avec la réalité...
    Petit texte très plaisant...

    Posté par Coumarine, 05 avril 2008 à 22:39
  • La cassure de la retraite, et tous ces rêves qu'on croit évidents et d'office partagés, puis la solitude et une surcharge d'activités pour la combler. C'est bien raconté.

    Posté par virgul, 07 avril 2008 à 08:21
  • "toute une vie à cotiser" cette phrase résume bien le tout : toute une vie à imaginer la vie qu'on aura après cette vie là !

    durant le week-end j'ai retrouvé des personnes que je n'avais pas vu depuis longtemps, et certains ne sont plus qu'à 3 ou 4 années de la retraite, l'un d'entre eux avait entamé un décompte à rebour en jours....cela m'a fait frémir

    Posté par Tisseuse, 08 avril 2008 à 11:08

Poster un commentaire