Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

11 avril 2008

3. Des mondes parallèles (Tisseuse)

Il faut absolument que je pense à
Faire un nœud à mes idées de gala
Tellement de chorées dans la tête
Sans cesse je revois les répètes
Je me concentre mains sur les tempes
Pour tenir sous les feux de la rampe
Ma quête est là en pleine lumière
Arabesque et pirouette légères

Papy se bat encore avec son steak
Il a beau déclamer du Sénèque
Je crois surtout que ça ne passe pas
Mon énergie le dérange parfois
Mon rythme n’a pas l’air de lui plaire
Différent est pour lui mon univers
Transcender le corps lui est étranger
Même jeune il ne savait pas danser

Posté par Coumarine à 08:56 - Tisseuse - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

  • Bien vu !
    Ma petite-fille aussi pense qu'elle sait danser. Mais elle se trompe à mon sujet, quand j'étais jeune, moi aussi je dansais merveilleusement... dans ma tête.

    Posté par Walrus, 11 avril 2008 à 09:17
  • Walrus > très jolie réflexion !

    mais en ce qui concerne le dialogue intérieur de l'enfant, c'est en fait très proche de la réalité : ma fille âgée de 9 ans souhaite être prof de danse, et est déjà épatante sur scène
    et mon père a toujours été un créatif immobile : écriture, musique, peinture.....de plus phobique du bruit

    Posté par Tisseuse, 11 avril 2008 à 09:56
  • Coucou Tisseuse...
    J'ai aimé suivre ce qui se passe dans la tête de cette enfant...
    Son rêve, et ce qu'elle pense de son Papy...
    Mais je trouve que c'est une idée bizarre de mettre cela en "forme poétique"...
    Je crois savoir que tes textes de création, tu aimes beaucoup les présenter sous cette forme.
    Mais dans ce cas précis, moi ça me dérange un peu: tu es obligée de faire des inversions dans la phrase pour satisfaire à l'assonance...
    Ne m'en veux pas si je te dis que je trouve cela un peu artificiel...
    J'ai une suggestion à te faire: réécrire ce texte avec le contenu qui touche, mais en "prose"...
    Et voir ce que cela donne, si TOI tu en es contente

    Posté par Coumarine, 12 avril 2008 à 08:18
  • Coumarine > je comprends et j'entends tout à fait ce que tu me dis. L'idée de réécrire est intéressante (je vais voir si je prends le temps de le faire)
    et je te remercie d'avoir exprimer ton appréciation à cette lecture

    en fait, même si cela ne rend pas très bien c'était volontaire le "côte à côte" de ces 2 mondes, et quelque part avec ce ton "artificiel" qui contient l'enfant (même dans ses pensées) de peur de gêner son grand-père qui est strict et phobique du bruit

    car ma propre fille a essayé d'approcher l'académisme de son grand-père (beaucoup plus qu'il n'a essayé d'approcher ses qualités à elle)
    elle a même écrit des poèmes qu'elle lui a envoyé et n'a pas obtenu de mot de sa part à lui
    j'en avais mis un sur mon blog l'année dernière, je le mets en référence ici : http://tisseusedeliens.hautetfort.com/archive/2007/03/18/reve-de-pierre.html#comments

    Posté par Tisseuse, 12 avril 2008 à 08:40
  • ah oui! Tisseuse...je viens d'aller lire...
    Ta fille a une SENSIBILITE poétique extraordinaire...
    A développer à tout prix
    Danseuse de lune est la bienvenue ici aussi, tu lui diras?

    Posté par Coumarine, 12 avril 2008 à 08:59
  • Je n'ai jamais su manier l'art de la poésie, pour transcrire mes idées. Je suis toutefois admirative, car faire passer un dialogue intérieur de cette manière, n'est pas simple. Juste que je pensais que c'était une jeune femme et non une enfant, allez savoir pourquoi.

    Posté par Susan, 12 avril 2008 à 18:03
  • Chère Tisseuse, j'ai déjà commenté ce texte sur L'arbre à liens ... et puis j'imagine tellement la scène avec les "vrais" personnages ...

    Posté par l'arpenteur d'ét, 13 avril 2008 à 09:52
  • On voudrait que ça continue…

    Posté par Vertumne, 13 avril 2008 à 15:40
  • Coumarine > un grand merci pour Elle
    je lui ai fait lire tes paroles !

    Susan > c'est parfois le problème de la trop grande maturité de cette enfant
    mais son rire, je l'assure, est bien celui de 9 ans )

    Arpenteur d'étoiles >

    Vertumne > la suite....c'est le spectacle de danse, bien sûr, au Palais des congrès de Nantes )

    Posté par Tisseuse, 13 avril 2008 à 22:11

Poster un commentaire