Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

12 avril 2008

7. En face (Eponae)

Il faut absolument que je pense à garder mon calme quand je le verrai, afficher mon plus beau sourire et ne rien trahir de ce que je ressentirai !

Qu'est-ce que je raconte encore, réveille toi, tu n'es pas dans un film ! La musique ne va pas se mettre en route quand tu t'avanceras, il n'aura plus rien à voir avec l'homme qu'il était il y a vingt cinq ans.

Sois réaliste, avec tes projections mièvres, on se croirait dans un téléfilm allemand pseudo sentimental de M6. Tu n'as rien à voir avec celle que tu étais il y a vingt cinq ans, il en sera de même pour lui !

L'angoisse ! Et s'il était devenu un de ces hommes flasques, la couâne qui déborde recouvrant sa ceinture, la mèche rabattue et plaquée dans un effort pathétique pour cacher une calvitie évidente.

Stop ! C'est plus dans le soap sentimental que je verse, c'est dans le grotesque !

Je suis une adulte, une femme mûre calme et réfléchie et… et je suis incapable de me convaincre moi-même.

J'ai l'impression d'avoir seize ans, je suis si fébrile, le cœur qui bat la chamade, l'estomac nouée. Je ne sais même pas pourquoi j'ai commandé, pour me donner une contenance peut être… Et il est bientôt l'heure.

Quelle idée ais-je eu d'accepter cette rencontre, il faut vraiment être idiote ! Qu'est ce qui m'a pris de renouer ainsi avec mon passé, à présent j'en suis réduite à attendre…

Et si on ne se reconnaissait plus, devenu des étrangers séparés par ces années vécues loin l'un de l'autre. Et si l'on avait absolument rien à se dire ou pire si je n'éprouvais rien.

Décidément je dois arrêter de me parler, visiblement je ne m'écoute pas ou trop.

Je suis là, et dans quelques minutes je traverserai la rue pour le retrouver. Juste en face dans ce parc où je l'avais…

Il est là !

Posté par Coumarine à 09:19 - Eponae - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Il est là ... Il faudra que tu me racontes la suite , je reste sur ma faim (rire)

    Posté par Susan, 12 avril 2008 à 17:48
  • jolie idée. dommage que qques fautes d'orth s'y soient glissées

    Posté par Jay, 13 avril 2008 à 18:12
  • Très bien vu ce monologue de la femme à l'écharpe qui semble effectivement regarder vers la vitre du restaurant, donc l'extérieur ...

    Posté par clau, 15 avril 2008 à 18:55
  • Merci

    Pour les fautes, je tacherai de faire encore plus attention. Trahie par le correcteur et mon manque de concentration. En espérant que la forme ne porte pas trop préjudice

    Posté par Flo, 16 avril 2008 à 12:12

Poster un commentaire