Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

23 avril 2008

Consigne 68

Bonsoir à tous... 43 participations pour la consigne qui se termine...vous êtes formidables, vous avez fonctionné comme des grands (j'ai été pas mal absente...)De très beaux textes, comme d'habitude...merci à vous Cette consigne sera quelque peu différente...Je vous propose de participer aux vendanges poétiques de la Cause des CauseusesC'est une maison de haute tenue littéraire qu'anime mon amie Marie-Thérèse Je vous donne le lien de l'endroit...allez lire soigneusement de quoi il s'agitC'est ICI Puis vous envoyez votre... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

23 avril 2008

43. Des vers et des hommes (Servanne)

" Il faut absolument que je pense à les mettre dans un autre sac la prochaine fois !C'est toujours pareil ! j'ai beau me dire que je changerai, je ne change pas ! Pire : Ma mémoire se perd de plus en plus souvent dans les longues vallées étroites et sinueuses des oublis délaissés, délétères ... Où ai-je donc la tête ? Je suis en colère, lassée !Portable, stylo, mouchoir, agenda sur lequel j'ai noté en gras surligné de bleu roi : " Tu ne finiras pas ton assiette tant que tu n'auras pas posé ton regard sur nous. Un regard... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:14 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
23 avril 2008

42. Dorées à point. (Caro ou caro-carito)

Il faut absolument que je pense à redemander un peu de mayo. Elles sont vraiment extraordinaires, ces frites. Croquantes, dorées. Avec un soupçon de jus de viande. Ce qui est sûr, c’est que cela me rappelle Géraldine. Une femme sèche et plate comme une ablette. Rien à en tirer, de ce sac d’os. 48 ans de mariage. 48 ans de bagne. Au bout de quelques années, j’en étais venu à espérer qu’avec sa petite santé elle s’en irait vite. Mais non. Elle est toujours là, à un fil de la grande faucheuse. Elle était maligne, la garce. Elle m’a... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]