Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

30 avril 2008

14. Lettre à ma descendance (Claudie)

A toi, ma descendance,

Il y a bien longtemps que je voulais te parler d’Elle, pour que tu saches qui Elle est, toi qui ne l’as pas connue dans sa prime jeunesse.

Elle a des bleus qui ont fait pâlir les turquoises enfouies dans ses entrailles.
Je me suis plongée dans la chaleur de ses eaux où les dauphins dansaient à la fleur de la vague.
Ses torrents au froid de l’acier courraient joyeux de monts en monts, gorgés de la glace des massifs qui ont fait la gloire de certains alpinistes.

J’ai cueilli tant de ses fleurs odorantes, me suis reposé à l’ombre de ses arbres qui étalaient leurs branches feuillues, lorsque j’allais observer la faune amazonienne.

Je me suis nourrie d’Elle, Mère nourricière depuis la nuit des temps.
Tel un prédateur, j’ai pris j’ai volé, me gorgeant des richesses qu’Elle m’offrait.

Bien sûr, je l’ai creusée, pour y planter de quoi nourrir ceux qui avaient faim. 
Mais voilà, Elle ne pouvait plus arroser ces graines, asséchée par la richesse technologique qui encrasse ses poumons, l’étouffe et tarit ses eaux.

Tout au long des vies, avançant, je lui ai laissé de nombreux souvenirs de mon passage. 
Je ne t’en ferai pas l’énumération trop longue, de ses centaines d’amis, qui oublient que la vie est respect.
J’ai sali ses campagnes, empué l’atmosphère, tari ses sources qui m’abreuvaient.
Je l’ai prise pour une poubelle et je l’ai tuée lentement.

J’ai chassé pour m’enrichir et pas hésité à tuer ses espèces menacées.

J’ai toujours agi en prédateur, refusant de voir que jamais je n’ai su protéger celle qui m’a toujours donné.

Elle n’a pas toujours bon caractère, Elle se révolte, me rappelant ses lois : ouragans, assèchements, tremblements, autant de supplications qu’Elle m’envoie, si aveugle et sourd..

En lisant cette hommage, comprends, toi qui ne l’as pas connue à son apogée que, sans Elle, tu ne seras  plus rien.

Sa vie recule et je l’ai bafouée, tel celui qui croyait à son immortalité. Son cœur bat, lutte encore pour ne pas mourir sous mes mains assassines.

Prends conscience que sa beauté peut renaître, lorsque tu prendras conscience que sans elle pouls de ta vie, tu risques de tout perdre et que tu te dois de la protéger.

Je te lègue la Terre, source de ta vie future, sa richesse te fera bien plus vibrer que tout l’or qui lui a été volé et que je pourrais te laisser.

Je te demande de l’aimer, de la respecter, Elle qui a été si forte , aujourd’hui si affaiblie que je crains qu’Elle ne puisse se relever sans toi.

Les mots sont pauvres pour te décrire sa beauté qui se fane.

Elle est si belle, si douce encore, ne la laisse pas s’éteindre toi qui ne l’as pas admirée dans sa luxure verdoyante pleine de vie.

Il ne suffit pas de dire, je sais, je t’ai souvent entendu le dire.
Engage-toi à l’Aimer, cette Terre si belle, même si tu n’admires sa beauté que par des photos et des reportages vieux de milliers d’années.

Posté par _Sammy_ à 14:30 - Claudie - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

  • Merci pour elle, que je n'ai découverte qu'au moment où tu l'as décidé. Bien joué

    Posté par Arthur HIDDEN, 30 avril 2008 à 20:37
  • un playdoyé qui sera entendu, espérons le de tout coeur

    Posté par fabeli, 30 avril 2008 à 22:19
  • Magnifique. Contrairement à Arthur, j'ai vite compris qui Elle était et trouvais délicat que tu ne la cites pas.
    De très belles formules ("des bleus qui ont fait pâlir les turquoises enfouies dans ses entrailles" pour n'en citer qu'une). A mon sens, un peu + de concision aurait rendu ton texte encore + efficace, mais bravo!
    (dommage que qq fautes d'orth aient échappé aux vigilances)

    Posté par Jay, 01 mai 2008 à 01:52
  • Faire l'éloge de la Terre s'est imposée.
    Jay, j'ai pourtant lu et relu pour les fôootes.

    Posté par claudie, 01 mai 2008 à 09:05
  • Terra ...

    En recherchant un chant Corse que j'ai entendue dans la voix des I MUVRINI,je suis tombée sur ce petit documentaire de Tony Gatlif : TERRA...
    Je vous l'offre :
    http://fr.youtube.com/watch?v=Ph3Nk1F_Rx4

    Posté par Mth P, 03 mai 2008 à 07:39
  • Terra... Aspettami...

    En recherchant un chant Corse que j'ai entendu dans la voix des I MUVRINI,je suis tombée sur ce petit documentaire de Tony Gatlif : TERRA...
    Je vous l'offre :
    http://fr.youtube.com/watch?v=Ph3Nk1F_Rx4

    Posté par Mth P, 03 mai 2008 à 07:45
  • Merci Marie-Thé de ce cadeau.

    Posté par Claudie, 03 mai 2008 à 10:29
  • Je n'avais pas lu les textes avant de publier le mien. J'ai fait à ma façon l'éloge de la terre, bien moins poétiquement. Ton texte est magnifique.

    Posté par Godnat, 06 mai 2008 à 18:06

Poster un commentaire