Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

30 avril 2008

16. Toi que j'aime et que je lis (MTh. P)

Toi que j'aime et que je lis , On a nos univers, nos grappes de connaissances et d 'alliances familières. On ne s'aventure jamais trop loin du vocabulaire dans lequel on a construit notre petite entreprise de résistance aux bris de vie. Le bruit que nous produisons ne nous rapporte que l'écho de proximité. Il nous déborde pourtant,  de temps à autre. Chaque excursion dans d'autres sphères du réel, ne serait-ce que dans le livre d'un voisin de parole nous demande un mouvement qu'il nous faut consentir. C'est parfois impossible... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:31 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

30 avril 2008

15. Vous qui êtes mon autre (Rsylvie)

En ce jour qui ce veut fêter mes 46 printemps, j'ai une pensée toute particulière vous, partis ensemble, cueillir  les fleurs du paradis bleu...Trop gâtée pour comprendre le manque, je n'avais jamais pris le temps de vous exprimer mon attachement à...Vous qui un matin d'automne, avez bravé le regard des autres en venant me prendre par la main, tout simplement, sans poser de question,  les bras chargés de tendresse.Je voulais simplement dire combien j'ai de considération pour l'homme qui n'a jamais baissé les bras. Qui n'a... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 16:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
30 avril 2008

14. Lettre à ma descendance (Claudie)

A toi, ma descendance, Il y a bien longtemps que je voulais te parler d’Elle, pour que tu saches qui Elle est, toi qui ne l’as pas connue dans sa prime jeunesse. Elle a des bleus qui ont fait pâlir les turquoises enfouies dans ses entrailles. Je me suis plongée dans la chaleur de ses eaux où les dauphins dansaient à la fleur de la vague. Ses torrents au froid de l’acier courraient joyeux de monts en monts, gorgés de la glace des massifs qui ont fait la gloire de certains alpinistes. J’ai cueilli tant de ses fleurs odorantes, me suis... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 14:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
30 avril 2008

13. Lettre à moi-même (Amanda)

Très chère,Qui, mieux que toi peut me comprendre ?M’écouter rire ou pleurer ?Me féliciter ? M’encourager ? Me juger ? Me critiquer ?Toujours là quand j’ai besoin de toi.Toi, toi, mon moi...Dans le miroir, je te regarde, je t’admire, tu plais.Indéniablement, la plus belle, la plus spirituelle,La plus sensuelle aussi…Tentatrice, séductrice,Impétueuse, audacieuse…Mais ceci est notre secret, n’est-ce pas ?Toi, toi, mon moi... Ensemble nous avons grandi, appris, mûriEnsemble nous avons bâti des cathédralesEnsemble toujours nous les avons... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 11:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
30 avril 2008

12. De l’un à l’autre (Fabeli)

A toi, l’autre qui me fait face, je veux dire ceci : Tu es cet autre indispensableSans qui je ne suis pas.Tu es celui qui me construit.Parce que tu me regardes, je me vois dans le monde.Parce que tu me réponds, je m’entends parler.Parce que tu me touches, je me sens vivre.Toi, moi, un, tous,Universel singulier qui crée l’identité.Je prends le risque de l’étrangerPour établir le connu.Je pars vers toi pour revenir à moi.Toi, moi, nous, tous,Pluriel unique qui fonde l’ensemble.Dans cet échange communJe m’élargis au monde.Dans l’instant... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 09:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
29 avril 2008

11. Ma chérie ( Mirabelle)

Ma chérie, Quelle joie de recevoir ta lettre.Tu me demandes des conseils pour une dissertation sur «  l'éloge de l'autre ».Je trouve étonnant cette coïncidence qui nous réunit une fois de plus.Lors du printemps des poètes j'ai écrit cet essai sur l'autre :  L'autre Je, est un autre dit Rimbaud.C'est pas moi c'est les autres chante Abd Al Malik.Sui je l'autre ? Et toi Mado?Si c'est pas moi, c'est toi Eric ?Suis-je un étranger dans ma peau ?Es tu bien né ? fils de moujik ? Les fées ont béni le château,De ce... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 10:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

29 avril 2008

10. A mon Enfant (Boucle d'Or)

Mon cher petit,J’ai 75 ans bientôt et je sens que mes forces m’abandonnent. Je m'en vais rejoindre mon Raymond qui me manque tant.J’aurais voulu être là encore un peu et te préparer à l’avenir, j’ai peur de ce qui va se passer pour toi à présent.Nous avons su très tôt que tu étais différent. Tu ne souriais pas comme les autres enfants, tu ne cherchais pas notre regard, tu étais comme absent à toi-même.En grandissant tu as construit ton monde et sidéré notre univers. Oh, comme j’ai pleuré à l’époque... Chaque fois que tu revenais de... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 08:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
28 avril 2008

09. Donatien (Arthur Hidden)

Mon amour,Après cet après-midi chez mes parents où tu as fait connaissance de Donatien, mon petit frère de huit ans, nous n’avons pas pu parler. Tu es partie immédiatement en voiture pour Aix, où tu donnes tes cours à la fac, et moi je t’écris dans le train pour Paris. Demain je commence les écrits de l’agrégation de philosophie. Mais ce week-end loin de Kant m’a fait du bien.Bien sûr je t’ai souvent parlé de Donatien. De l’importance qu’il a dans ma vie. Mais cette première rencontre entre vous, pour moi, ce n’était pas évident.... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 15:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
28 avril 2008

08. Eloge canin (Sherkane)

Mon cher Wouaf d’Enzo,6 ans qu’une voiture t’a percuté…En ce jour anniversaire,De notre maîtresse bien aiméeJe voudrais te parlerEn ce matin d’avrilAlors que les peupliers se paraient de cuivreElle est venueDe mon chenil elle m’a retiréDe mes compagnons elle m’a séparéPour m’emmener je ne sais oùAgé de 10 mois j’ignorais tout de la vieMon nom je ne le connaissais pasLe lien au maître pas davantageA son plus grand désespoirJe vivais ma vie de mon cotéSans repères, sans rappelIl a fallu du temps pour se connaitrePour qu’elle t’oublie... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 13:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 avril 2008

07. A Toi…Folie (Céciline)

Ma chère…, ma chère ET tendre,Chaque jour qui passe, tu es là. Toujours près de moi. Chaque jour qui passe, je pense à toi. Et je me dis que, décidément,  tu es vraiment la plus parfaite des personnes que je connaisse. Tout autour de toi, des cercles admiratifs de filles ou des garçons se forment. C’est vrai, ton sourire est le plus éblouissant, le plus beau, le plus séduisant de toutes les grimaces de bouches que je connaisse. Je connais beaucoup de monde. Mais tu es la seule qui, quand elle rentre dans une pièce, le silence se... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 11:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]