Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

11 mai 2008

Un matin pas comme les autres (Pandora)

Ce matin, pour la première fois depuis longtemps je me suis rendu à mon travail en sifflotant, pas un air d’opéra, non, je n’y connais rien mais un air entendu dans une publicité. Le soleil brillait comme jamais dans le ciel, au diapason de mon humeur enjouée. J’étais en retard de plus de deux heures, grasse matinée oblige, mais je m’en moquais. J’avais revêtu une dernière fois mon uniforme dans lequel je transpirais abondamment mais cela m’était complètement égal. Rien n’avait plus d’importance, rien n’était plus grave. Mon boss m’attendait très énervé, guettant fiévreusement mon arrivée avec une grosse envie de bouffer de l’agent retardataire, alors que c’était la première fois que ça m’arrivait en 17 ans de service. Je balançais nonchalamment mon holster à la main, ce qui le contraria encore plus.

« Bon sang Sanchez, qu’est-ce que vous foutez, vous avez-vu l’heure ? Et arrangez-moi correctement ce holster, ce n’est pas un sac à mains bon sang. Qu’est-ce qui vous prend ? »

« Calmez-vous patron, je viens vous le rendre »

« Me rendre quoi ? Vous avez l’air bizarre, que se passe-t-il ? »

« Patron, je vous rends mon tablier, sauf que dans la brigade, c’est un holster. Je décroche, c’est fini pour moi. »

« Que se passe-t-il ? C’est à cause du viol de la petite Margaux ? Des deux vieux torturés dans leur maison pour qu’ils donnent la combinaison du coffre ? Prenez plutôt quelques jours de vacances, cette semaine a été difficile pour tout le monde… »

« Non patron, j’me barre. FINITO ! Vous vous souvenez des 37 lacérations qui ont tué les p’tits vieux, des 23 coups de fouet du cinglé qui battait sa femme, des 3 sacs de billets piqués à la banque et des 5 braqueurs qui sont encore dans la nature, des 49 plaintes déposées la semaine dernière, dont 8 viols sur mineure et de mes 17 années de bons et loyaux services. Ben j’ai coché ces numéros sur une grille de loto. Et devinez quoi… J’ai gagné la super cagnotte ! Le casse du siècle dans les règles de l’art, pas vrai patron !»

Posté par patitouille à 09:00 - Pandora - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

  • consigne originalement traitée!

    Posté par mimik, 11 mai 2008 à 18:52
  • Ah, le rêve de tous !

    Posté par Godnat, 11 mai 2008 à 22:49
  • très original Pandora

    l'idée de base est excellente ! comme quoi, les chiffres gagnants sont partout...

    surtout quand on y croit ! )

    Posté par pati, 13 mai 2008 à 12:43
  • Cela pourrait être terrible, et bien on sourit, comme quoi le crime paie parfois !!!

    Posté par isabel, 13 mai 2008 à 16:40
  • oui! j'aime beaucoup la chute de ton texte. Bien joué!!

    Posté par fabeli, 13 mai 2008 à 22:35
  • Un humour un peu grinçant mais qui paie. J'ai aimé en sourire.

    Posté par Noisette, 13 mai 2008 à 23:15
  • une chute, des plus délirante !
    belle surprise !

    Posté par rsylvie, 15 mai 2008 à 10:47

Poster un commentaire