Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

28 mai 2008

17. La musique dans la peau (Claudie)

Je sors du garage avec une épouvantable migraine.
Marabout, bout d’ficelle, selle de ch’val. Ah, parlons-en, cheval, les courses, les paris, y perd tout pendant que moi, dans ce garage, je fabrique des poupées.
Sur mesure les poupées, faut pas croire, j’suis douée pour ça, depuis l’temps que j’en fabrique, je réfléchis plus. Un p’tit coup de rhum, Zouk machine et hop ça me donne le moral.

- La musique dans la peau, fo pa'w kon-prann bibi sé on kouyon…

Je connais les paroles par cœur, depuis l’temps, je passe toujours la même chanson, même qu’il en a marre le marabout.
Et puis, ça m’rappelle le pays, enfermée dans ce garage, je ne sens pas l’épice peux pas aller m’asseoir sous le cocotier. Ici, je vois que les murs de ciment et, c’est pas dehors, que j'vais me réchauffer le cœur chez Ti’Lolo en mangeant des acras.

- Pa mé lé mwen kon saké ni maldon Ha, Pa fé mwen Pa fé mwen….

Des fois, je rate la poupée, faut dire, qu’assise par terre, je bouge, je peux pas m’empêcher de rouler des hanches et tout d’un coup je me lève et je biguine.

- Pa mandé bibi rété kon madon, Menn si an fé on ti solo…
- Célaniiiiiiiiiiiiie.

Zut, le marabout est rentré, il a dû tout perdre, vu l’heure.

- J’ai mon client dans dix minutes, elles sont prêtes les poupées ? Arrête cette musique !

Il a besoin de deux poupées, j’en ai fabriqué trois.

- An kaz la, ka rété, Ka santi mwen kon si an prizonyé…

J’l’appelle le marabout, mais c’est Arsène, j'l’ai suivi en France on était jeunes mariés. Il m’avait fait rêver de la France en dansant collé-serré. Je fabrique des poupées dans un garage, ça fait 25 ans. Au prix de la poupée, il a amassé un sacré magot.
J’veux retourner au pays, la troisième poupée, c’est pour lui, je ne peux plus être enfermée dans ce garage. J’ai une épouvantable migraine, abusé du ti’punch, pour bourrer la poupée de ses ongles et cheveux.
Je la brûle ce soir.

- J’arrive !
- Yayayeyeyayayeye, la musique dans la peau…

Posté par Vertumne à 15:27 - Claudie - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

  • Simple, direct, charnu, balancé et en musique, en plus... va me suivre toute la soirée, ce petit air !
    AAAAAAAAAAAAh ! la biguine et les acras...

    Posté par mifa, 28 mai 2008 à 17:38
  • Rythmé et balancé... La musique dans la peau!

    Posté par madeleinedeprous, 28 mai 2008 à 20:55
  • j'aime beaucoup
    c'est trés réaliste et trés colé/serré !
    wouhai,,,, qu'elle la brule (la 3ème poupée)
    il l'a bien mérité !

    Posté par rsylvie, 29 mai 2008 à 08:50
  • Un texte bien balancé....

    Posté par kloelle, 29 mai 2008 à 19:28
  • Et le mec, il ressemblerait pas à Philippe Lavil ?
    " Kolé-Séré"....
    Texte réussi à 100 % : mots justes ( tu parles créole ou tu inventes ? ), rythme et la chute excellente !

    Posté par Amanda, 30 mai 2008 à 14:25
  • Merci.
    Amanda, je ne parle pas créole, ce sont les paroles de la chanson, Maldon. Le reste, j'ai cherché y compris les prénoms.
    E pou vous an ka fey an chantant.

    Posté par claudie, 30 mai 2008 à 18:10

Poster un commentaire