Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

01 juin 2008

30. Dilemme (Cassandrali)

Je sors du garage avec une épouvantable migraine.  Ça fait des jours & des jours qu’elle me torture. Rien y fait.
Je ne supporte plus cette voix à l’origine de tous mes maux, qui me dit ce que je dois ou ne dois pas faire.
Il faut que ça s’arrête ! Elle est là, du soir au matin. Je suis sous son emprise, prisonnier. Mes moindres réactions sont contrôlées. Un débordement & la sanction tombe : une impulsion électrique plus ou moins forte, envoyée directement au cerveau. Vous ne résistez pas longtemps au supplice.
Ils avaient dit que cette puce changerait notre vie, que notre monde serait meilleur. Plus de guerres, plus de misères, plus de malheurs… Un monde parfait comme avenir nous promettaient-ils !
Ils avaient commencé leur expérience sur des volontaires puis très rapidement, le consortium des Sages avait décidé de l’implanter sur tous les nouveau-nés.
C’était il y a trente ans.
Je m’appelle Paul, je suis marié, j’ai un enfant. J’ai connu le monde d’avant, pas eux. Il n’avait rien avoir avec tout cela. Ici, même les bébés ne pleurent plus, ne crient plus !
Le consortium des Sages dirige le monde, mais dans tout pouvoir totalitaire il y a une résistance qui s’organise. Dans tout pouvoir absolu, il y a des rebelles qui refusent de se soumettre.
J’ai rencontré certain de ces insoumis. Des hommes, des femmes à la gueule cassée qui vivent en marge de la société. Ils sont traqués par les brigades noires, d’impitoyables humains faits de cerveau d’électronique.
Ils m’ont appris à maîtriser, leurrer le système quelques instants, me permettant ainsi de réfléchir sans surveillance, mais c’est épuisant…
Depuis cette rencontre, je rêve de retrouver ma vie d’avant, sans oser franchir le cap… Mais je dois prendre ma décision. Ils m’ont laissé un mois & l’échéance est demain.
J’hésite.
J’ai peur.
Surtout pour les miens…
S’ils ne me suivent pas, ils seront arrêtés, questionnés ou pire encore.
Mais accepteront-ils le sacrifice de se faire trépaner afin de vivre & de penser librement… Plus tard ?

Posté par Vertumne à 17:10 - Cassandrali - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Ainsi donc, voilà l'explication de ces foutues crises de migraines!

    Posté par fabeli, 02 juin 2008 à 10:38
  • Bien angoissant! C'est vrai que ces poupées moches peuvent préfigurer l'humanité rigide et manipulée de demain, bon, après-demain...mais ça s'approche!

    Posté par jujube, 02 juin 2008 à 15:17

Poster un commentaire