Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

05 janvier 2007

Lettre trait d'Eugénie (Alainx)

Je suis un génie... et je suis modeste. " Un génie du papier, frêle comme une feuille, guère plus épais que les pages entre lesquelles je ne cesse de me glisser subrepticement. Ah ! J'en ai lu des lignes et des lignes. J'en ai connu des caractères de toutes sortes. Que de fois ne me suis-je écorché la lèvre à la cédille d'un "C". C'est pas croyable ! Je suis un tâcheron du parcours d'écriture. Je cours de voyelle en voyelle. Je saute par-dessus les H, je me balance sur la corde du M. je me laisse glisser au fond... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

05 décembre 2006

Dialogue Champètre (Alainx)

Jaune : T’as de beaux bourgeons  tu sais !Rouge : Hé ho ! T’es ouf ou quoi ?Jaune : Depuis ton éclosion je pousse vers toi, c’est plus fort que moi !Rouge : On se calme, suis trop jeune, j’habite encore chez mes racines.Jaune : Marions nos couleurs c’est notre DestinRouge : Arrête ! Tu me chatouilles avec tes brins !Jaune : Brins de causette !! Ah Ah ! Admire mon humour !Rouge : T’es lourd ! Une vraie glaise toi !Jaune :  « étamine »  me réjouis ! (encore de l’humour ! t’es séduite hein !)Rouge : Tu me casses les... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
24 novembre 2006

Pas à pas (Alainx)

497, 498, 499... Encore un pas et j'y suis. Et maintenant ? Qu'est-ce que je fais ? Attendez, je vérifie sur mon petit papier dans mon sac rouge. C'est bien cela : "....Faire ensuite 500 pas tout droit, et tu y seras..." Franchement, cela commence à m'énerver sérieusement ses petites énigmes débiles, sous prétexte de mettre du piment dans notre vie de couple. Et maintenant, je vais rester combien de temps plantée comme cela au milieu de cette allée ? C'est véritablement n'importe quoi ! Au début, c'était... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:04 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
21 octobre 2006

Une vie de célibataire. (Alainx)

J'ai accepté sa proposition. Evidemment il faudra supporter ses deux gosses. Il croit sans doute que je vais m'en occuper pendant qu'il ira faire du bateau, sous prétexte que je suis une femme. Mais je déteste les gosses, c'est bien pour ça que je suis restée célibataire. C'est exprès que j'ai mis cette robe mettant en valeur ma féminité, histoire de lui faire comprendre que je ne vais pas jouer la boniche gardienne d'enfants. Mais lui, il a compris autre chose, je l'ai vu dans ses yeux lorsque je suis arrivée au rendez-vous,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
13 octobre 2006

L’attente (Alainx)

Au matin le verre était vide, comme je le suis moi-même depuis trop longtemps. Rien n’est plus pareil depuis ce lamentable échouage sur ces rochers. Croyez-moi, je fus splendide, j’eus mes heures de gloire et le tout-maritime se précipitait pour demeurer chez moi. Personne hélas n’aime les vieux, sauf cet enfant-guide avec son sémaphore dérisoire qui revient chaque nuit précédant la pleine-lune. Il est chargé de le guider. Comme moi il croit encore aux sortilèges, parce qu’il a l’œil vif et l’âme ardente. Il fait... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
01 octobre 2006

Fidèle interprète (AlainX)

Je ne l'aime pas mais tant pis, il faudra bien que je la joue jusqu'au bout cette pièce pour contrebasse seule de Cornelissen. "Short therapy" qu'il a appelé ça ! Pour une thérapie, c'est une thérapie ! Il faut tirer l'archet avec vivacité et se massacrer les doigts sur les cordes. J'ai frisé une tendinite à l'épaule droite, et l'ostéopathe m'a dit de me ménager. Quatre heures de répétition par jour depuis un mois sur cette damnée partition, mal imprimée en plus. Et bravo pour le résultat, bravo pour la promotion du... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
19 mars 2006

Podium - la répétition (Alainx)

- Donc, à ce moment-là, j'étends les bras ; comme ça. Et je crie : « génial cet ensemble blanc de chez "blanc de blanc" ! » - Hou là ! Tu sens vachement la transpiration ! C'est pas syndical. Il était clairement prévu que l'artiste se douchait avant le défilé. - D'abord, je suis mannequin, pas artiste. Donc je répète : j'étends les bras... - Non, franchement, ce n'est pas possible, comment veux-tu que je prenne un air admiratif et que je m'exclame : « "blanc de blanc" c'est pas du flanc ! », si tu pues... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 19:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
17 février 2006

Il y a longtemps (Alainx)

Il y a longtemps que je vis comme cela à son crochet.Ce n'est point sans interrogation mais c'est ainsi.Il n'est pas envisageable que je change.La question ne se pose même pas. J'étais en chute libre lorsque c'est arrivé.J'étais tombé de haut en apprenant la nouvelle.Je me disais que la chute serait longue.Il n'y avait autour de moi que des bulles d'individualisme,des ronds d'indifférence. Et puis il est arrivé,juste à point,à point d'exclamation,étonné que je tombe ainsi. Je me suis accroché à luicomme un noyé de... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]