Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

02 juin 2008

31. Vive la créativité ( Alauda )

"Je sors du garage avec une épouvantable migraine..."Depuis quelques mois, j'avais bien remarqué l' attitude de plus en plus bizarre de ma grande sœur. En même temps, elle a toujours été un peu spéciale, la frangine, un peu glauque. Enfin moi je la trouve "glauque", mais comme j'ai que 9 ans et que je suis un garçon, peut-être que je comprends pas tout.Elle, elle dit : "Gothique", en pinçant ses lèvres noires percées de cinq épingles en or. Alors bon, gothique ou glauque, moi, je m'en fous, mais là, après... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 09:11 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

14 février 2008

26. Sans titre (Alauda)

J'ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac et je me suis assis dans la voiture. Je sais qu'ils m'attendent au cimetière, mais  je devais passer d'abord ici.     Voir.    Et maintenant tenter de dire.    Inscrire au moins l' instant.     Quinze ans d'attente.    D' un geste, un mot, un signe.    Qu'il n'aura jamais fait.     Quinze ans d'exil.     Expatrié.    De la patrie moins que du père.    Qui n'a... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 10:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
24 juin 2007

Je vais vous dire, moi, monsieur.. (Alauda)

Si les choses vont si mal au jour d'aujourd'hui, c'est pour une bonne raison : on n'a plus le sens des valeurs, et puis c'est tout !Par exemple, je n'ai rien contre les femmes, c'est sûr, il en faut, mais tout de même.Depuis une bonne quarantaine d'années, voilà qu'elles se piquent d'être les égales des hommes ! Je vous demande un peu.Depuis qu'un charlot leur a accordé le droit de vote, elles se croient tout permis ! Cette année, il y en a même une qui s'est présentée à la présidence de la République ! En France ! Où va-t-on ??!!... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
06 janvier 2007

...mais tout de même (Alauda)

Je suis un génie... et je suis modeste. Je sais, ce n'est pas courant.Mes congénères aiment se vanter des bienfaits qu'ils octroient  à ceux quiles sollicitent.Qui n'a pas entendu parler des exploits de  celui de la  lampe ?!En a-t-il fait un battage depuis qu'il en est sorti  de sa burette ! Mégalo à fond !Le génie par ci, le génie par là ! Et j'ai réalisé …  et j'ai accompli … Manque d'élégance.Je préfère l'anonymat, la discrétion.Je suis un génie sans esbroufe, en un mot. Et je sélectionne :... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 décembre 2006

Gore (Alauda)

Je crois bien que j'ai attrapé un coup de soleil… Depuis toute petite, j'ai compris que je n'étais pas  comme les autres parce qu'on me regarde avec un drôle d'air et on se détourne pour chuchoter des choses que j'entends pas. Maman m'a emmenée voir des gens en blouse blanche, plein, plein, qui me mettent des pastilles  sur la tête, avec des fils partout, en regardant des zigzags  de toutes les couleurs sur une télé toute noire.Elle leur raconte  des trucs sur moi: comment j'oublie tout, comment j'arrive pas... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
07 décembre 2006

La vie secrète des plantes (Alauda)

Au déclin du soleil, le dernier visiteur a déserté les lieux.. Le temps marque le pas.Le silence  relayé de brin d'herbe en brin d'herbe propage la nouvelle  :     libres  ! On s'ébroue... On sourit.On soupire. On s'étire. La pose a été longue   - l'été attire du monde -    il faut tenir le rôle   et feindre l'immobile.Ignoré des regards,  au bord du crépuscule,   le peuple végétal  entre en métamorphose.La scabieuse froissée  par le vol des... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

19 juin 2006

Pour un regard (Alauda)

Une fois de plus, je ne voyais que sa silhouette me tournant le dos,..Déjà sur le départ…Une fois de plus, j'allais me dire que j'aurais pu,  que j'aurais dû.Que c'était peut-être lui, qu'il était là  et qu'il avait disparu sans mêmes'apercevoir de ma présence, de mon existence. Depuis toujours, ma vie se peuple  d'êtres qui s'éloignent sans me savoir. A l'instant où je sens que je peux les atteindre,  leur regard, détournésigne ma transparence.Je ne connais des hommes que le martèlement de leurs pas en... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 19:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 mai 2006

Pourpre-amour (Alauda)

Par petite touches,  de vie en vie, chacun a pris le temps de peindre,couleur à  couleur,  son paysage… Rouge-vieVert-partageBleu-rêveJaune-confiance.Noir-délire. Mosaïque improbable où chaque couleur vibre et vogue, à la rencontre del'autre, en permanence, à l'infini. Fusion irrépressible ou conflit éphémère, elles se mêlent et se  refusent,le temps  d'intégrer leur  éclat irressemblable. Cessant  de redouter son extinction au  feu d'une autre, elles osent senommer et entrer dans la... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 avril 2006

Femme-feu (Alauda)

il avait bâillonné sa peurpour s'ordonner de  croire et il l'avait   suivieaux sources  du soleil sans voirdans son regardles promesses d'orages            d'une  âmefoudroyée il fuitcomme on se noie devant lui            le néantd'une absenceinfinie un universde cendres seule sa mémoirescelléetelle une boîte à trésorsdésormais interditegardera  en brûlurecet éclat de lumière qui a   juste un... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:49 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
10 avril 2006

Juste une question d'accent... (Alauda)

Dimanche de solitude.A occuper vaille que vaille.Adam n'a pas la forme. Sa dernière conquête vient de le quitter.Toujours le même reproche. Tu ne parles pas. Tu ne me dis rien…Parler ! De quoi ?D'ailleurs, il parlait ! Ils ne vivaient pas dans le silence tout de même !Les femmes sont vraiment étranges.Sa mère ne l'a pas élevé dans le bavardage.. Elle n'aimait pas lescommérages. Avait une sainte horreur de ces "bonnes femmes, comme elle lesappelaient, qui passaient leur temps à bavasser autour d'une tasse de thé.Rien de mieux... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]