Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

15 septembre 2007

Rendez-vous devant les yeux de hibou (Anaïs)

    L'horloge indique 22h30, mais elle est en avance. J'espère ! sinon je suis en retard. Le rendez-vous est à 22h15 devant les yeux de hibou.   Elle, elle habite derrière l'ovale fermé. Elle, c'est Lauriane, ma copine. Ma fenêtre, le 2ème œil de l'hibou, je la laisse toujours ouverte, ça me donne de l'air. Et puis, vous ne le voyez pas mais en face, il y a un arbre poussé entre les dalles du trottoir. Et dans l'arbre, des pigeons. C'est vrai, il y a plus exotique… Mais moi j'ai un faible pour leurs... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:13 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

25 juillet 2006

Renaissance (Anaïs)

Après quelques minutes de marche, il prit le temps de contempler la nuit. Elle était belle est lumineuse. Des milliers d’étoiles scintillaient, comme les pépites d’or dans le tamis du trappeur. Leur reflet dansait sur l’eau ; la mer était calme. Il prit le chemin qui menait à la petite plage où, enfant, il aimait construire des châteaux éphémères. Voilà plus de dix ans qu’il n’y était plus revenu, poursuivi par les cris de sa petite sœur qu’emportait une vague trop grande. Les souvenirs se bousculaient dans sa tête. Il s’assit... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 08:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
10 avril 2006

Il ne pensait pas que… (Anaïs)

Il était jeune à l’époque. Il avait l’âge où c’était encore facile de jouer les imbéciles. De faire celui qui savait pas, qui croyait pas que… Que si. Une fois, une fois seulement, c’est suffisant. Elle était particulièrement belle ce soir-là. Elle avait vêtu sa robe blanche, presque transparente. Une robe légère que le vent coquin relevait gentiment. C’était l’été, c’étaient les vacances. Le Sud, la plage, les glaces en terrasse, et les après-midi entre amis. La nuit était douce ce soir-là. L’ambiance était au rire. Ils... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 mars 2006

Est-ce que vous pleurez? (Anaïs)

Chère Grand-Maman, Nous sommes le 7 septembre 1983, j’ai 5 ans. Ce matin, nous avons enterré Grand-Papa. L’église entière pleurait, et pourtant, mes petits yeux d’enfant restaient secs. Graves et désespérément secs. Papa pense que j’ai voulu « faire l’homme », comme il dit. Maman m’a serré très fort dans ses bras et m’a dit « Pleure mon petit, pleure. C’est bon de pleurer, ça fait du bien à ton chagrin. » Mais je n’ai pas pleuré. Tu crois que Grand-Papa, il sera fâché que je pleure pas ? Tu crois qu’il pensera que je suis pas... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 13:55 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
10 janvier 2006

Murmure d’un mur (Anaïs)

Une jeune fille erre. Elle passe de pièce en pièce, semble chercher quelque chose. Ou bien est-ce quelqu’un ? Visiblement, elle ne trouve pas l’objet de ses recherches. Elle erre. Se prépare un café pour réchauffer ses mains glacées. Le boit à petite gorgée, l’esprit ailleurs. Où ses idées vagabondent-elles ? Plus loin que moi, cela se lit dans ses yeux. Son regard perdu est si lointain que son esprit ne peut être ici. Sa tasse est vide et froide depuis de longues minutes déjà. Elle le remarque seulement, la pose alors... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 19:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]