Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

08 mars 2008

07. 365 jours par an (Aubade)

Elle est belle, vous ne trouvez pas ? C’est ma femme. On s’adore.Parfois, je l’habille genre sexy-rétro - c’est le cas aujourd’hui - , parfois, j’en fais une élégante - vêtements chics, fourrure, bijoux, sac et pompes en croco véritable - , parfois, je la couvre d’un sac-à-patates. Et je l’aime toujours autant. Et je le lui dis. A longueur de journées, 365 jours par an, je lui dis « je t’aime, ma chérie, mon amour. »Elle ne répond pas. Jamais. Elle fait semblant de ne rien entendre. Elle regarde dans le vide, comme si j’étais... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 14:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

28 juin 2007

HAN !!! (Aubade)

Ferme ta bouche quand tu manges, ne mange pas avec tes doigts, ôte tes doigts de ton nez, ne fourre pas ton nez dans les affaires des autres, reste polie s’il te plait, ne laisse pas traîner tes affaires, range ta chambre, fais tes devoirs et couche-toi tôt, lis : ça te mettra du plomb dans la tête, ne lis pas la nuit, n’abîme pas tes livres, tiens-toi droite, ne passe pas des heures au téléphone, ne gaspille pas ton argent de poche, ne rentre pas trop tard, ne parle pas aux voyous du quartier, coiffe-toi convenablement, ne t’habille... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
08 juin 2007

Jolie poitrine. (Aubade)

Je lui avais apporté le dernier paquet de photos des enfants . Belle-Maman adore les photos ; alors, je demande d’office un double tirage et je lui donne le deuxième jeu. Elle les regarde, lentement, tout à son aise. Elle fait son petit commentaire sur chaque cliché :         -  là, Aline a tes yeux !        -  oh ! comme Marc ressemble à ma fille,        -  ouaw ! le petit sourire coquin de Julie : mignonne à croquer, tout à fait sa mère... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:28 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
03 avril 2007

Fin prêt (Aubade)

J’ai presque une heure d’avance sur eux, mais j’aime être fin prêt quand ils arriveront. Et c’est du boulot !D’abord, préparer la plage : enlever tout débris, coquillage, trace d’algue ou déchet abandonné par les estivants de la saison passée. Puis, égaliser, égaliser, encore égaliser : il faut une surface parfaitement plane, parfaitement lisse, parfaitement horizontale. Puis ratisser, deux fois, perpendiculairement. Le plus difficile, c’est bien sûr d’aligner les chaussures. J’en ai prévu 143 paires, absolument identiques : cela fera... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 09:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
10 février 2007

De l'eau tiède et du savon (Aubade)

Je suis restée une heure environ dans la salle de bains. J’y étais entrée simplement pour me laver les mains après avoir farfouillé dans la poussière et les toiles d’araignées du grenier. J’étais à la recherche d’un miroir ancien, mis au rebut depuis de longues années, et que, soudainement, j’avais eu envie de retrouver pour lui donner une deuxième vie dans ma chambre récemment redécorée. J’avais pris le gros pain mauve de ce savon à la lavande que Chloé m’avait ramené de son dernier séjour en Provence, et je le faisais mousser... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 13:55 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
20 janvier 2007

Sans issue favorable. (Aubade)

J’ai volé mon âme à un clown, à un clown empâté, un intrus pernicieux, ni jeune ni très vieux. Faut-il tout raconter ? J’ai volé mon âme à un clown, un clown apprivoisé, doublure impertinente. Fatalité naissante, miroir désespéré. J’ai volé mon âme à un clown, un être silencieux au discours incendiaire; j’ai voulu le faire taire, il m’a fermé les yeux. J’ai volé mon âme à un clown. Ce clown m’avait conté d’horribles petites fables. Sans... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
19 décembre 2006

Un bronzage de rève. (Aubade)

"Je crois bien que j'ai attrapé un coup de soleil!", dit Aline en rentrant de la plage.Mais il n'en est rien. Et elle le sait. C'est juste un prétexte. Un prétexte destiné à me faire admirer son bronzage.Aline laisse tomber sa sortie de bains sur le fauteuil le plus proche, et se pavane en bikini devant le grand miroir. Elle tourne et retourne sur elle-même, se tord le cou pour essayer de voir son dos. Bronzage parfait, c'est vrai. D'ailleurs, elle a mis le paquet pour l'obtenir. Depuis trois semaines, elle minute la durée... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 19:07 - - Commentaires [8] - Permalien [#]