Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

23 avril 2008

42. Dorées à point. (Caro ou caro-carito)

Il faut absolument que je pense à redemander un peu de mayo. Elles sont vraiment extraordinaires, ces frites. Croquantes, dorées. Avec un soupçon de jus de viande. Ce qui est sûr, c’est que cela me rappelle Géraldine. Une femme sèche et plate comme une ablette. Rien à en tirer, de ce sac d’os. 48 ans de mariage. 48 ans de bagne. Au bout de quelques années, j’en étais venu à espérer qu’avec sa petite santé elle s’en irait vite. Mais non. Elle est toujours là, à un fil de la grande faucheuse. Elle était maligne, la garce. Elle m’a... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

16 février 2008

34. Le tour de clé (Caro_carito)

J'ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac. Respirer lentement, calmer le tremblement de mes mains. La grosse cloche de l’église venait de faire sonner sa voix éraillée. Sans succès, la rue était déserte. Le couvre-feu avait confiné les habitants à l’intérieur de leurs quatre murs. Je m’étais faufilée au dehors en prenant garde de ne réveiller personne. Je portais l’uniforme des écolières de Santa Maria de Nuestras Gracias. Avec mes cheveux tressés qui pendouillaient sur mon dos, j’avais l’air d’une toute jeune... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 23:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 janvier 2008

47.Perspectives tropicales (Caro_carito)

J’ai bien fait le tour de la question, tout soupesé, repensé : je gis bel et bien inanimée, là, sur le carrelage poreux. Dieu qu’il fait sombre. Il était pourtant à peine onze heures quand l’incident est arrivé. Tout est entièrement de ma faute. J’étais furieuse contre lui. Je me revois, pauvre furie vociférante, essayant d’attirer son attention. Peine perdue, son regard m’indiquait qu’il avait déjà pris le large. En deux minutes, il avait rejoint le ponton et sauté dans sa vieille pirogue. Je savais qu’il reviendrait d’Apatou, les... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:13 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
08 décembre 2007

30. Tempête à Neverland (Caro, Carito)

Peter, Je n’en reviens pas. Cette peste ! Elle s’immisce encore entre toi et moi. Je croyais en avoir fini, mais non. Elle revient à la charge. Elle volette sans remords dans les parages. Toi et mes frères avaient effacé l’épisode de vos mémoires, mais cette petite retorse m’avait envoyée directement chez l’infâme Capitaine Crochet. Pensez-y ! J‘avais bien failli être dévorée par ce crocodile zinzin, avec son réveil dans le ventre.Finissons-en. Le pardon est trop tendre et facile selon moi Je propose l’exil à dose légère, Darling,... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 09:19 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
24 novembre 2007

33_Des auspices favorables

« Je n'ai pas mis les bonnes chaussures ce matin » La classe éclata de rire.D’un geste, Mlle Duchaussoy ramena le calme.  Votre traduction est, disons, hasardeuse. Mais je dois reconnaître une certaine logique dans vos propos. Chaussures. Chausser. Chausser des lunettes. Reprenons. Je n’ai pas mis les bonnes lunettes ce matin. Et mieux. Je n’ai pas chaussé la bonne paire de lunettes. »Je ne les mettais jamais mes lunettes. Voyez vous, j’ai bien le teint et l’âme slave. Mais, question charme, rien. J’étais, à 35 ans, condamné à... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
12 novembre 2007

L’annonce (Caro)

    Tante Babette prend une profonde inspiration et pousse la porte vitrée. Une jeune vendeuse se tourne vers elle. Babette rougit, elle se sent ridicule. « Vous désirez? Les sablés sont en promotion. » Elle s’arme de courage « Je viens pour l’annonce. » L’autre hausse les épaules et lui désigne un bureau au fond d’un couloir.   Encore un effort. Trois coups secs. De l’autre côté, on raccroche brusquement le téléphone. « Entrez !». Un regard perçant la dévisage. Elle fait un pas en avant et... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
30 octobre 2007

43. Rendez-vous (Caro)

  Mauvaise surprise, le quai du métro est noir de monde. Trois jours de grève déjà! Prunelle et moi bossons comme des forcenées sur le projet de l’année: 30 pages qui font vivre l’agence. En tout cas, le contact avec ces dizaines de corps me réveille aussi efficacement que mon deuxième café, celui que je prends au bureau. Je débranche mon mp3. J’écoute, l’attente a délié les langues. Un complet-cravate parle d’objectifs qui ne seront pas atteints et de prime supprimée. Une femme s’enflamme, il faut bien être ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]