Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

15 avril 2008

20. Le secret d'Emilie (Cassymary)

Il faut absolument que je pense à dire à maman pour Emilie. Emilie, c'est ma meilleure copine. Emilie, elle me raconte tout, on se dit plein de secrets. On est pas dans la même classe, mais elle habite pas loin de chez moi. Alors tous les jours, on fait le trajet ensemble. Souvent on s'arrête à la boulangerie acheter des bonbons. Puis on va au fond de son jardin, dans le petit cabanon, et on mange les bonbons en discutant de trucs de filles. Evidemment, à la fin, on jure crache pour preuve qu'on répétera pas ce que l'autre... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:55 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

12 février 2008

18. Le placard (Cassymary)

J'ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac et je l’ai ouvert. J’étais seule dans cette allée de gravillons blancs. J’ai commencé à lire à haute voix. Le vent emportait mes mots. Qu’importe. Là où tu étais, tu ne m’entendais pas, tu ne m’entendrais plus.     La porte du placard s’est refermée, et j’ai entendu la clef du cadenas. J’ai retrouvé sous la marche de l’escalier le cahier et le stylo, et puis la lampe de poche que je t’ai piqué la semaine dernière. Maintenant j’écris. C’est rien que... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 10:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
26 janvier 2008

06. Manif (Cassymary)

Mes biens chers frères, l’heure est grave et le temps presse. Si je vous ai tous réunis ici même, avant l’heure de la messe, ce n’est pas pour l’appéro. Non ! Le café de Gérard est convivial, certes, et nous y avons nos habitudes n’est-ce pas? Mais le Ricard attendra. Chers amis, il est temps de faire entendre nos voix. Regardez-vous ! Tous, endimanchés de la tête au pied, le cheveu gominé et la barbe rasé. Vous n’êtes plus vous-mêmes, vous voilà attifés comme un jour de gala. Non, chers concitoyens, vous ne... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 10:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
14 janvier 2008

18. Libre, compagnon (Cassymary)

J’ai bien fait de faire le tour de la question Et cela ne sert à rien de tourner en rond Cette chambre est depuis trop longtemps ma prison Je vais finir par perdre la raison   Derrière ces persiennes il y a la vie IL y a les rires, il y a les cris Il y a l’espoir d’être à nouveau en vie Ce que je réclame à présent à corps et à cris     Alors c’est décidé, je vais les pousser Ces volets depuis trop longtemps fermés Et c’est le soleil que je vais laisser entrer Pour que sa chaleur... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:34 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
17 décembre 2007

Consigne de dingue (Cassymary)

C'est pas croyable. Coumarine nous donne une consigne de dingue pour cette quinzaine.J'te jure! C'est pas croyable. C'est dingue ça. Comment veut-elle que je m'en débrouille de cette consigne à la con. D'un côté, moi j'aime bien quand la consigne est originale. Quelque part, ça me booste.C'est dingue d'avoir besoin d'être boostée comme ça pour pondre un texte pas piqué des hannetons.En même temps, je sais pas trop quoi je vais raconter pour cette consigne.C'est vrai ça! C'est trop! Faut se bouger les neurones cette fois-ci. Ça va pas... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
02 décembre 2007

9. Claire et le chocolat (Cassymary)

J'ai pensé ne jamais écrire cette lettre. Cela ne servait à rien. Le mal étant fait. J'étais très en colère et j'espérais crier ma déception de vive voix. Et j'ai appris de maman elle même la vérité: Claire ne rentrerait pas manger à midi. C'en était trop. Elle m'avait trahie. Elle devait partager. Elle me l'avait promis. C'était pas normal. Alors cette lettre je la pose dans son lit. Claire la lira en rentrant ce soir, avant de s'endormir. Claire, J'espère te mettre la pression à mort, et ça t'empêchera de dormir. ... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 11:07 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

05 novembre 2007

Tata Gâto (Cassymary)

Tante Babette prit une longue inspiration. Juste au moment où  l’horloge sonna 2 fois. C’était le signal. «Allez Jojo, c’est l’heure» Je déverrouillai alors la porte et eu à peine le temps de me précipiter derrière le comptoir. Ma tante, sourire aux lèvres, regardait les visages enjoués de tous les gamins qui entraient. Il faut dire qu’il y avait de quoi être émerveillé par  les trésors accumulés dans ces quelques mètres carrés. Le jeudi, il n’y avait pas classe. Avec elle, je me levais aux aurores, et c’est dans... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 09:27 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
02 novembre 2007

9. Claire et le chocolat (Cassymary)

J'ai pensé ne jamais écrire cette lettre. Cela ne servait à rien. Le mal étant fait. J'étais très en colère et j'espérais crier ma déception de vive voix. Et j'ai appris de maman elle même la vérité: Claire ne rentrerait pas manger à midi. C'en était trop. Elle m'avait trahie. Elle devait partager. Elle me l'avait promis. C'était pas normal. Alors cette lettre je la pose dans son lit. Claire la lira en rentrant ce soir, avant de s'endormir. Claire, j'espère te mettre la pression à mort, et ça t'empêchera de dormir. ... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2007

4. Défi d’Agora (Cassymary)

Mauvaise surprise, le quai du métro est noir de monde ! Je m’avance au milieu de cette foule compacte, les yeux fixés sur cette affiche. Elle est placardée sur le quai d’en face. Une photo d’un bâtiment futuriste. Fixer ces centaines de fenêtres. Les compter. Ne pas réfléchir. Je tremble. Ne pas flancher. Compter les fenêtres. Compter. Je commence à avoir des difficultés à respirer. Non! Lutter. Ne pas la laisser s’emparer de mes pensées. Compter les fenêtres. Compter. Mes jambes flageolent, mes muscles se tétanisent. ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
17 octobre 2007

La clef des secrets (cassymary)

- Parle-moi de cette photo, tu veux bien? C’est toi qui l’as prise?- C’est le vieil escalier qui mène à  la maison de ma grand-mère. La rampe est rouillée et la pierre noircie par le temps. J’y ai usé mes fonds de culotte quand j’étais gosse.- Tu en gardes de bons souvenirs à ce que je vois!- Oui ! On s’installait toujours sur la même marche. La troisième en partant du haut. Le soir, on y prenait le frais jusqu’à pas d’heure. La journée, on y étalait la dînette ou les poupées. Plus grande, j’y passais des heures à bouquiner, le... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:30 - - Commentaires [17] - Permalien [#]