Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

03 novembre 2006

Démagographe (Cédric)

- Bonjour professeur Raoul.- Bonjour Rémy, comment allez-vous ce matin ?- Très bien merci. Vous avez avancé hier dans l’étude de la population chinoise tout au long du 19ème siècle ? et qu’en est-il de l’approche statistique de la démographie mondiale pour le siècle à venir ? le modèle mathématique de Jean-François vous a-t-il aidé dans ce domaine ?- Beaucoup trop de questions mon cher étudiant. Vous savez pourtant qu’avant d’avoir pris mon café je ne réponds à aucune question, dois-je encore vous le rappeler ? Ca fait pourtant des... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

20 octobre 2006

Gare ( Cédric )

« Pourquoi ta maman, ton papa et ton frère y sont aussi gros ? C’est vrai que vous mangez que des frittes ? Et pourquoi ta maman elle montre sa poitrine alors qu’on est en hiver ? »  Oh la la mes copines elles arrêtent pas de me poser des questions sur ma famille, heureusement qu’on part loin pendant un mois, ça me permettra de souffler un peu. C’est vrai que j’ai pas une famille trop trop normale. « Mes seins sont ma seule fierté !  Mathilde ! » c’est ce que ma maman me répète tout le temps. Mon frère c’est tout le... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 08:50 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
08 octobre 2006

La nuit, le matin. (Cedric)

Au matin, le verre était vide.L’air avait remplacé le liquide. La nuit avait été bleue.La matin était rose.Ivre, aventureux,Il avait quitté la prose. Tout à coup, il renonça à la verticalité. Annonça aux oiseaux venus l’écouter qu’il s’était libéré. Horizontalité de la prose mêlée à la poésie de la mélodie des mots de son âme. Oser s’envoler, s’aventurer là où personne n’avait pensé se rendre. Se rendre. Rendre les armes de la rationalité. Se laisser transpercer par les lances des anges de l’automne. Lancer    ... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 septembre 2006

Un instantané. (Cedric)

Je ne l’aime pas, mais tant pis. Ce qui me plaît, c’est d’être à ses côtés. Sentir qu’elle respire, qu’elle apprécie, qu’elle me serre la main, émerveillée. Son parfum me transporte déjà dans notre lit, dans ses bras. Je ne l’aime pas ce concert, mais tant pis. Je prends sur moi.
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
17 septembre 2006

Echanges d’atomes. ( Cedric )

Les courbes pures qui me font face accaparent l’espace aux nus murs futur lieu de tendresse.Nos deux êtres encore distincts n’ont pour seul témoin de leur prochain mélange que l’inerte chambre maîtresse.Debout, dans nos habits de naissance, l’un face à l’autre, elle me scrute sans gêne, elle me détaille, elle m’aime, je l’observe sans malaise, je la dévisage, je l’aime. Nos pompes corporelles s’accélèrent au plus son contour de déesse s’approche. Au premier contact, première fièvre, première inspiration saccadée. Une fois nos... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]