Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

29 septembre 2007

Trois bouteilles (Céline Tricotinages)

Je lui ai dit de se taire. Ce devait être peu de temps avant le printemps, il y a quelques années. Je lui ai dit de se taire parce qu’elle ne disait rien. Rien de ce que je voulais entendre, juste du vide, des brassées d’air. Ce jour là je lui ai offert ces trois bouteilles, achetées à une vieille japonaise devant la gare de Shinjuku à Tokyo.«Regarde bien ce qu’elles contiennent, lui ai-je dit, et surtout ne les débouche pas. Jamais.»Elle prétendit alors qu’elles étaient vides, qu’il n’y avait rien. Alors je lui ai dit, comme ça, du... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 14:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

15 avril 2007

Un gars de Ambon (Céline )

_ " Et maintenant ça suffit ! Tu prends tes cliques, tes claques et tes partitions qui sentent le réchauffé. Va de là, et ta musique de trousseur que tu lances impunément comme un cantique dans une cathédrale. Ta scolastique, ça pue le citron pourri dans un panier de dormeurs. Ne sens-tu pas ce parfum aigre-acide à soulever les estomacs des équarrisseurs les plus expérimentés ! Il vous fredonne d'abord mielleusement aux narines puis s'immisce et s'épand dans votre chair comme le ferait du lisier de jeune truie. Je ne... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
19 mars 2007

Les eaux mortes de l'oubli (Céline Tricotinages)

Il faut que je vous dise... j'ai menti.De cette voix douce et mélodieuse, de ces mots rares en suspens comme posés sur un fil.Avec mes airs de petite fille fragile. Les yeux fuyants d'une timidité feinte.De ces longs poignets graciles auxquels s'accrochaient mes doigts agiles. Il faut que je vous dise… j'ai menti.De mes oreilles distraites j'entendais le murmure acide de vos jalousies putrides.Et j'observais, enfonçant mon crâne entre les épaules, votre petit coin de sourire comblé.Et je m'effaçais et m'effaçais ... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 11:20 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
08 octobre 2006

La baie des troppasassez (céline2)

Au matin, le verre était vide. J'ai laché le petit oiseau naufrageur, au jour agonisant du rocher des damnés.   -  Va, éteins le jour et ferme l'océan !  Le gardien de cailloux voudrait se reposer. Il a sa médiocrité mauvaise et le souvenir fébrile. Ses faux pas glissent sur les mots de l'oubli. Bien sûr, il connait les roches et leurs écueils de cerises. Mais ce sont les noyaux, qu'il digère mal. Son ciel de bleus de lames, au fond il s'en bat la torche. Là tout ce qu'il souhaite c'est rattraper le... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
05 septembre 2006

Regarde, je suis là. (Céline2)

Tu crois qu'il nous voit là-haut ? Moi je suis tout petit, c'est pour ça que je t'ai fait grand. Comme ça il peut nous voir, tu comprends. Je t'ai dessiné un peu comme moi, sans la bouche et avec des grands pieds. Il me reconnaîtra, c'est sûr. C'est un code entre nous. Il se moquait toujours de moi, mais gentiment hein ! Papa disait qu'à force de trop parler on y voyait mes pieds à l'autre bout, dans la bouche. Il disait que je parlais dans le vide et que ça lui faisait mal à la tête. Maintenant j'ai compris, je ne parle plus.... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 juillet 2006

Silence ! (Céline2)

Après quelques minutes de marche, il décrocha la gourde fixée sur son sac et emprunta l'allée qui menait à l'aire d'autoroute. Poursuivi par l'obsession de cet assourdissant raffut, il accomplissait enfin sa seule idée en tête.Il souleva la bordure d'autoroute et l'agrippa fermement entre ses doigts car sa rage aurait pu la faire dévier n'importe où sur la terre entière. Puis il reprit la gourde de sa main libre et versa son contenu sous le bitume en essayant ainsi de le décoller de terre.En réalité il voulait juste libérer le bord de... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
05 juillet 2006

Lapin au cidre sur son lit de groseille. (Céline2)

L'unique ascenceur de l'immeuble est momentanément en panne. Deux sacs emplis de victuailles posés sur les genoux, elle fixait, abasourdie, la petite affichette du syndic.Combien de temps dure un moment ? s'inquiéta Aline.Il était près de 19 heures et Arnaud devait la rejoindre à l'appartement pour un samedi soir culinaire. Un prétexte pour lui prouver que le handicap ne freinait en rien son autonomie.Il lui restait donc une petite demi-heure pour lancer le lapin au cidre et sa gelée de groseille. Une recette simple mais originale... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 juin 2006

Préliminaires interdits...(Céline tricotinages)

Te souviens-tu? : Dans la foule aveugle des amis, notre musique s'emballe. Ni mot, ni regard entre nous pour trahir notre secret coupable. Par jeu, je te frôle et je te nargue. L'air absent, mais l'ébauche d'un sourire... tu t'enivres des accords du parfum de nos cuirs.Des effleurements discrets comme une danse fébrile... Le doux frisson d'un corps que l'on n'ose saisir. Le soupir illicite, et le défendu consommé, nous nous savons délectables, c'est délictueux. Imprudente, je défie l'interdit. Et derrière toi, derrière nous, je... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]