Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

08 février 2007

Bancs publics (Cyan)

Je suis restée une heure environ dans la salle de bain. Dans la baignoire. J'étais couverte de terre, parce que, avec mon amoureux, on n'avait pas pu s'empêcher de faire les fous dans les premiers tas de feuilles mortes. Le jardinier ne va pas être content demain mais...Je reste toujours dans l'eau longtemps.Jusqu'à ce que mes doigts soient tout fripés. J'adore ça: la pulpe des doigts est toute blanche (presque cadavérique), gondolée, et quand on touche quelque chose, on ne sent pas vraiment. Comme une petite mort. C'est... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:18 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

21 décembre 2006

L'herbe de la falaise (Cyan)

Je crois bien que j'ai attrapé un coup de soleil. Sur le nez ! En Bretagne !!En février !!!Bien-sûr, les amis en Lorraine m'ont charriée, prétendant que le nez rouge, en Bretagne, on pouvait l'obtenir avec beaucoup de choses, et surtout du liquide, mais sûrement pas avec le soleil !!! Et pourtant...Mon amoureux, un copain et moi étions partis nous promener sur un chemin de douaniers. Soudain, les messieurs eurent envie de crapahuter dans les rochers et se lancèrent des défis que seuls les hommes entre eux trouvent... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
08 décembre 2006

Chaque nouveau matin (Cyan)

L'aube et l'aurore ont déjà joué toutes leurs harmonies. Le ciel, pur, est d'un bleu presque mauve. La rosée fond rapidement mais je m'amuse encore, pieds nus, à goûter sa fraîcheur. Les oiseaux racontent les mille et un recoins de mon jardin. L'odeur du rosier sauvage me caresse tendrement malgré l'heure matinale. J'aspire avec délice la goutte de sucre d'une fleur de chèvrefeuille. Une belle journée s'annonce. Toutes les couleurs du monde sont là, dans mon jardin, lumineuses, éclatantes. Et chaque nouveau matin, elles me... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
23 novembre 2006

Aujourd'hui, néanmoins (Cyan)

A la croisée des chemins, à la croisée de ma vie... je fais trois pas, j'en retiens un. Aujourd'hui, il me faut prendre une décision. Continuer à m'inscrire dans l'histoire de la famille, reproduire inlassablement les mêmes schémas ?Certes, il m'a saccagée. Mais aujourd'hui, il est mourant... Et aujourd'hui, qui s'acharne encore sur moi ? ... à part moi !Alors, même si j'attends de lui un sursaut de courage et de dignité qui lui ferait demander pardon à sa fille avant de mourir, même s'il a réécrit un passé idyllique dans... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 novembre 2006

L'ai-je bien descendu ? (Cyan)

Marine a 4 ans. Sa mamie lui a fait un joli gâteau d'anniversaire à deux étages : un tout petit en haut avec une figurine, et le second avec 4 bougies que Marine sait compter maintenant. Marine a 5 ans. Mamie lui a fait un joli gâteau d'anniversaire. Cette année, il y a trois étages. Marine a 13 ans. Mamie lui a fait un joli gâteau d'anniversaire, avec quatre étage maintenant. La même figurine trône toujours au milieu et cette année, Marine la regarde d'un peu plus près ; c'est une demoiselle toute en noire qui semble danser,... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
24 octobre 2006

Telle une cantatrice...(Cyan)

Elle est si belle, ma mère. C'est la plus belle du monde. Grande, hâlée par le soleil de chez nous. Chez nous ? C'était plus chez nous ! Papa a dû quitter la boutique. Il dit qu'il retrouvera vite du travail. Mais maman pleure le soir... Je me glisse dans sa couchette, pour la consoler, moi, son petit homme, pendant que mon père refait le monde sur le pont supérieur avec d'autres chefs de famille. Elle est douce, elle sent ... comme si on fait chauffer du miel, beaucoup de douceur et un peu d'amertume dans les replis de la... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
10 octobre 2006

Oma tint le vert été vide. (Cyan)

Oma tint le vert été vide. Oui, vide il le fut, cet été. De silence en langueur. De glissements de pas sur le parquet ciré en petits raclements de gorge à force de ne rien dire...Les parents étaient partis et il fallait attendre, dans la moiteur de l'été, entre les grands parents, qui ne parlaient que l'allemand et ne se disaient plus grand chose... Accompagner chaque matin Opa au village pour y faire les courses. Un kilomètre d'une route bordée de marronniers, que le chien arrose consciencieusement chaque jour, sans en... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]